Être humain et société

1015 mots 5 pages
INTRO : La vie en communauté formate chacun de nous, elle nous impose un mode de vie, nous faconne à son image. Ce conditionnement social, qui nous est imposé dès la naissance, nous porte à penser que tout ce qui est normal, selon notre culture, est aussi naturel et donc universel. Chaque être humain n’a donc qu’une vague idée de ce qui pour lui résulte d’une nature biologique et de ce qui lui a été offert grâce à un contexte social. L’inné, chez l’être humain, est l’ensemble des dispositions que l’homme possède à la naissance et qu’il n’a pas appris par la culture. On peut alors parler d’influence des facteurs biologiques et génétiques. L’acquis est tout ce que la société transmet à l’individu au cours de son existence. On remarque ici une influence très forte des différents facteurs culturels et environnementaux.
PBMTQ : Devons-nous nécessairement créer une introspection de l’être humain pour comprendre la société ou faut-il observer la société dans son ensemble pour trouver l’essence de l’humanité ?
PLAN :
1. L’HOMME : OUTIL DE SOCIALISATION
Dans cette partie, tu vas tenter d’expliquer en quoi il est nécessaire de voir la société à travers l’être humain. On utilise le contenu pour comprendre la forme. On cherche à s’approcher le plus possible de la base. L’homme est vu comme un outil de socialisation car c’est la nature humaine qui va permettre la création d’une société.
A) Le mythe d’une auto-suffisance naturelle.
- Rousseau, Discours sur l’origine les fondements de l’inégalité entre les hommes. Tu peux parler Du fait que Rousseau pense que l’homme a l’état de nature est bien meilleur que l’homme socialisé. L’homme sauvage n’est pas sujet de ses passions etc. Il est libre de vivre en écoutant seulement ses besoins fondamentaux. Il n’existe pas de guerre, ni de notion de propriété etc…
- Chacun d’entre nous a, un jour, aspiré à une vie dans la nature, loin de toute vie en société. C’est un rêve pour de nombreuses personnes, et on se plait à imaginer ce

en relation

  • En tant que société avons-nous le droit de vie ou de mort sur un être humain ?
    892 mots | 4 pages
  • La société dénature-t-elle l’homme ou l’humanise-t-elle ?
    1854 mots | 8 pages
  • Le roman est un divertissement
    5944 mots | 24 pages
  • Dissertation Analyse Co
    1019 mots | 5 pages
  • Distinction terme et condition en droit civil
    19589 mots | 79 pages
  • La société dénature t elle l’homme ?
    1737 mots | 7 pages
  • La vie sociale peut elle nous dénaturer plan
    926 mots | 4 pages
  • Recherche audit
    1809 mots | 8 pages
  • Devoir mana
    4693 mots | 19 pages
  • la société denature t'elle lhomme
    4380 mots | 18 pages