Être libre, est-ce ne se soumettre à rien ?

Pages: 8 (1770 mots) Publié le: 22 mai 2012
Être libre, est-ce ne se soumettre à rien ?

Inventaire conceptuel

Être libre : invite à s'interroger sur l'état de liberté, donc sur la liberté une fois qu'elle est acquise ⇒ il convient d'étudier la liberté effective (réelle), et non la sensation de liberté, ni l'idée de liberté.
La liberté peut être conçue de plusieurs façons, et notamment comme licence (latin licet : il estpermis) c'est-à-dire comme possibilité de satisfaire tous ses désirs.
On peut dire qu'il y a une définition négative de la liberté comme absence de contrainte, d'obstacle, et une définition positive comme capacité à agir par soi-même.
Les négations de la liberté :
• destin (fatalisme) ;
• prédestination ;
• contrainte ≠ obstacle (liberté de mouvement), entrave ;
• déterminisme :physique, social et psychologique (soumission), causalité immanente (Kant, Nietzsche, Sartre → la liberté est engagement).
Signification éthique : pouvoir de décision du sujet moral.
→ état de celui qui ne dépend pas d'un maître, de celui qui n'est pas prisonnier, absence de contrainte social.
→ est libre le sujet qui, dans une situation donnée, peut agir ou agitconformément à son jugement sur ce qu'il est bon de faire.
Liberté de l'artiste : du Créateur à l'artiste, mais Dieu crée ex nihilo (≠ fabriquer), il fait surgir le Tout (et non de simples fragments) instantané, intemporel, direct, sans l'intermédiaire d'aucun démiurge. S'il est libre, c'est en tant qu'il crée par raison et sagesse.
Liberté métaphysique : démontrer, c'est penser parsoi-même. Libre signifie doué de raison, capable par nature de connaître la vérité. (Choix de la vérité ou de la raison) ⇒ obligation morale. Selon Sartre, Descartes, en homme de son siècle, met en Dieu la liberté créatrice que lui voit en l'homme.
• en raison de ≠ à cause de ;
• initiative ⇒ transgression ;
• libre-arbitre ⇒ problème du choix (choisir, c'est d'abord dire non) ⇒ obligation morale.Liberté politique : il n'y a pas de liberté pour ceux qui sont trop misérables pour satisfaire leurs besoins élémentaires.
• liberté formelle/réelle ;
• liberté individuelle/sociale ;
• agir de plein gré/contre son gré ;
• homo liber/servus ;
• liberté et sécurité.

se soumettre à : submittere, submission : action d'abaissement, céder à l'amour, se courber sous la loi.Subordonner son autorité à celle de quelqu'un, se soumettre aux ordres. Faire ou laisser aller en bas, fléchir le genou, se prosterner aux pieds de quelqu'un. La soumission peut être interprétée de différentes manières (physique, politique, morale, psychologique, sociologique). Il s'agit de se demander si l'homme peut exister sans aucun déterminisme, et si ensuite, cet état renvoie bien à la définition dela liberté.

rien : nihil, ne-hilum. C'est une chose sans qualités, au point d'en être inconsistante. La chose ici peut être matérielle, chose du monde ; mais aussi abstraite, idée, représentation, fantasme, ordre.

Présupposé : Ce sujet présuppose une opinion (être libre, c'est ne se soumettre à rien, qu'il va falloir interroger). Il est demandé, d'une part, de confronter l'opinion qui fait dela liberté une absence de soumission à d'autres conceptions possibles de la liberté, et d'autre part, de confronter la notion de liberté à celle de soumission, et d'examiner quel rôle la soumission joue par rapport à la liberté.

Paradoxe : L'homme est né libre, et partout il est dans les fers (JJ Rousseau, première phrase du Contrat social).
Si la liberté est pouvoir de refuser toutesoumission à quoi que ce soit, alors la généralisation de ce refus empêche toute action collective, ce qui est le contraire de la liberté. Au sens courant, la liberté est absence de toute contrainte → ce qui semble incompatible avec la capacité d'obéir à des lois que l'on se fixe soi-même sous l'effet d'une volonté autonome, ou capacité d'autodétermination.

Problème : L'opinion commune pense...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • être libre est-ce ne se soumettre à rien ,
  • Être libre est-ce ne se soumettre à rien ?
  • Etre libre est-ce ne se soumettre à rien ?
  • être libre est ce ne se soumettre à rien ?
  • Etre libre est ce ne se soumettre a rien
  • Etre libre, es-ce n'est responsable de rien?
  • doit on apprendre a etre libre
  • Peut-on etre libre a plusieurs?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !