à quoi bon penser?

Pages: 5 (1238 mots) Publié le: 6 janvier 2014
Le sujet «  à quoi bon penser ? » invite à se demander pourquoi l’homme pense, mais aussi dans quel but. L’interrogation « à quoi bon » montre souvent une forme de désillusion, de déception : on fait des efforts pour une chose qui nous semble finalement inutile et on se demande pourquoi l’on fait tant d’efforts pour si peu de résultats. Mais si on la prend au pied de la lettre, la nuance dedésillusion disparaît, et l’interrogation porte alors sur la destination d’une activité donnée. L’activité ici en question, c’est celle de « penser ».
Si l’on veut définir le mot « penser », c’est concevoir des idées, des rapports entre les choses, par notre faculté intellectuelle rationnelle, c’est élaborer mentalement des raisonnements. Cela suppose un effort, dont l’utilité semble dans ce sujetremise en cause. Il faudra donc montrer en quoi penser demeure fondamental pour l’homme , malgré toutes les déceptions que l’on peut connaître à son égard. Mais ce sujet est «  à quoi bon penser ? » paradoxale car en effet, penser qu’il ne faut pas penser, c’est déjà penser. La justification de la pensée se fonderait, sur l’acte même de penser.
Comment et pourquoi l’homme pense? on dit que lephilosophe (celui qui pense...) pense pour trouver les réponses à ses propres questions
mais aussi a celle du monde.
il exerce sa raison. Mais se poser des questions entraîne forcément des doutes et entraîne également la recherche de la vérité absolue .Cependant pour penser, tout d’abord, il faut être humain. L’humainse diférencie de l’animal car il peut analyser sa pensée , l’humain sait qu’ilpense, l’animal lui n’a pas de conscience.
En effet , contrairement aux animaux, l’homme est un être qui a à se faire être, à conquérir son être, et la philosophie pense que cette conquête , passe par la conscience la pensée.La pensée permet l’évolution, donc la possibilité d’un accomplissement de soi, et c’est cette absence d’évolution qui nous amène à rejetter la conscience de soi chez l’animal.La pensée naît de la conscience . A partir du moment où un animal ne se reconnaît pas dans le miroir, il n’a pas de conscience. Hors aucun animal se reconnait et donc n’a de concience , donc de pensée. Penser sert à améliorer notre qualité de vie et celle des générations futures en résolvant des problèmes, en découvrant de la connaissance, en inventant des choses, bref à rendre notre vie et celledes autres plus intéressantes (ce qui ne veut pas nécessairement dire "plus heureuses"). Penser c’est également la manière d'être de l'Homme. Penser c’est en fin de compte un raisonnement personnel , une analyse, un point de vue , c’est réfléchir sur soi ou à sa vie. Penser c’est pouvoir avoir un projet, en élaborant ses envies auparavant. Penser c’est faire une sorte d’introspection de soi ,c’est-à-dire une méthode psychologique qui consiste à répondre à la question « qui suis-je ? » par la pensée. Pourtant penser, cela semble compliquer notre existence..
Est-ce fondamental pour l’homme de penser ?
La conscience aide à mieux se connaître. La conscience est le propre de l’homme.L’étymologie du mot, conscience : « savoir (scientia) avec (cum) » suggère l’idée d’un accompagnement. Par laconscience, une représentation du monde m’accompagne. Mais en même temps, la conscience est ce qui me place en position de sujet, seul, parmi tous les êtres vivants, à posséder le sentiment de mon existence. De Socrate (« Connais-toi toi-même ») à Kant, les philosophes classiques accordent donc à la conscience une place centrale : « Qu’est-ce donc que je suis ? Une chose qui pense. Qu’est ce quecela ? C’est bien une chose qui doute, qui connaît, qui affirme, qui nie, qui veut, qui ne veut pas, qui imagine aussi et qui sent » 
La désillusion à l'égard de la pensée a de multiples motifs, mais cela suffit-il pour préférer ne plus penser ? Malgré toutes ces incertitudes, la pensée semble être un lien puissant de l'homme avec lui-même, dans la mesure où il la possède individuellement et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • a quoi bon penser
  • Philo: a quoi bon penser
  • à quoi bon promettre?
  • A quoi bon travailler?
  • Le passé, à quoi bon ?
  • A quoi bon promettre ?
  • Rire, à quoi bon
  • A quoi bon raisonner ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !