0022246559746

1729 mots 7 pages
Économie de l'information

Cours Intelligence Economique

Les biens informationnels

• Définition = bien numérisable (et donc transférable) et ayant une valeur pour des consommateurs

– Littérature, doc technique, musique, film, software, base de données, programmes télé, pages WEB, voix, etc.

Les technologies de l’info

• Pour transporter, stocker, filtrer, traiter l’info, il faut une infrastructure technique:

– Des ordinateurs, des lecteurs de CD, des télévisions, etc.

– Des réseaux (téléphone, câble, réseau hertzien, etc.) et des dispositifs techniques pour les gérer (serveurs, centraux téléphoniques, antennes, etc.) Info+infrastructure = le secteur des TIC

• Informatique: matériels (ordinateurs, imprimantes…) + logiciels et services (SSII, maintenance…)

• Télécommunications: matériels (téléphone, commutateurs, fibres optiques) + services (téléphonie fixe et mobile, transport de données, internet...)

• Communication : services (radio, chaines TV, presse, cinéma)

• Electronique : composants électroniques, télévisions, HI FI, lecteurs CD, DVD

Le poids dans l'économie

– Parmi, les 10 premières capitalisations boursières mondiales, une seule n’était pas directement liée à l'information en 2000 (General Electric)

– L'explosion des TIC : 8% PNB américain mais 35 % de la croissance 95-98, 40 % des créations emplois US en 1998

– En France, 5 % PIB

Des traits singuliers par rapport aux secteurs traditionnels

• « Winner take all market », de nbx monopoles (Microsoft dans les années 90, IBM dans les années 80 sur les PC)

• « First mover advantage »

• Il faut perdre bcp d’argent aujourd’hui pour en gagner plus tard

• C’est une activité risquée

• A la bourse, la valeur d’une entreprise se mesure à son nombre de clients, pas à son profit

Ces traits ont des explications économiques

Plan

Les activités économiques de l’information

La dimension informationnelle

• L’info comme bien d’expérience


en relation