(1789/1814) Entre utopie & répression

Pages: 7 (1740 mots) Publié le: 29 avril 2010
Chapitre I (1789/1814)
Entre utopie & répression
Le voleur et le pauvre : figure de la délinquance
Contexte politique instable, pauvreté augmente dc délinquance augmente, mendiants vagabonds, pas de travail en 1789. Infractions différentes de l’ancien régime et s’attaquent aux valeurs nouvelles de la déclaration de 1789 comme le droit de propriété, beaucoup de vols.
Nouvelle valeur : letravail est choisit.
Le voleur fait peur à tout le monde, parfois bandes.
Brigandage se développe de 10 à une 100aine d’individus, grande mobilité, surtout entre 1795 et 1799 (directoire).
1ère réforme du brigandage date de l’été 1789 => mouvement de panique gagne les campagnes françaises car une rumeur court qui est que les brigands vont venir dévaster les campagnes, donc les paysans s’arment etvont vers les châteaux pour le piller & envahir, Grande Peur s’est terminée le 4 août 1789 avec l’abolition des privilèges.
2 affaires célèbres illustrent le directoire, nouveauté avec des agressions à mains armées, attaques de diligences sur des grandes routes, rançons imposées, torture des victimes souvent dans les fermes isolées.
- Fin révolution française : affaire du courrier de Lyon, ondécouvre les corps mutilés de deux postiers, cargaison a disparu, la police et la gendarmerie arrêtent les auteurs du crime, cependant ils clament leur innocence. En effet, c’était une erreur puisque les vraies coupables se sont dénoncés => police & gendarmerie & justice ne communiquent pas donc elles ont mal fait leur travail, pas de communication des informations = problème important.
- 1798 :affaire de la bande d’Orgères, 12 hommes armées vont dans une ferme isolée, ce sont des chauffeurs, la ferme appartient aux Fousset, celui-ci ne fait aucune révélation mais décède 12 jours après, cette fois la Police & la Gendarmerie travaillent ensemble dans l’enquête, arrêtent des suspects, 23 condamnés à morts, 30 condamnés au travail forcé, des autres sont acquittés.
Un réseau policier fragilePolice impuissante face à la révolte populaire, suppression de la lieutenance de Police générale de Paris en 1789, création garde nationale => citoyens s’organisent pour protéger la société, Lafayette = chef de la garde nationale. Les citoyens actifs (hommes d’au – 25 ans, payant un impôt égal à 3 jours de travail) ont le droit de vote.
Commissaire de police crées élus pendant 2 ans par lescitoyens.
Maintien de l’ordre par la gendarmerie (auparavant la marrée chaussée), mais organisation forces de l’ordre fragile car émeutes populaires se multiplient, comme le 10 août 1792 où a foule a envahit le château des Tulleries, roi arrêté et exécuté.
Massacre du 2 au 6 septembre 1792 => émeutiers de Paris ont fait sortir tous les détenus des prisons, complot pour aller libérer Louis XVIpar les aristocrates, les détenus sont massacrés.
Peuple a encore des attributions avec la loi du 7 janvier 1794, la dénonciation est désormais un devoir civique, on peut dénoncer son voisin par exemple.
Puis Robespierre est exécuté en 1794.
En 1796, création ministère police générale meilleure organisation, il contrôle police et la gendarmerie. Fouché devient ministre de police et va serenseigner sur la population en particulier sur le personnel politique même sur Napoléon, police désormais redoutable.
Pour une nouvelle pénalité
On va donner des moyens à la justice, 3 articles DDHC :
- Article 7 : principe de la sûreté, interdiction des arrestations, des détentions arbitraires, lutte contre la justice retenue du roi. Principe de la légalité des délits et des peines, la loi fixerales infractions et les peines qui sanctionneront les infractions pénales.
- Article 8 : principe de la propriété des peines, non rétroactivité de la loi pénale.
- Article 9 : principe de la présomption d’innocence.
En 1790, l’assemblée va compléter ces dispositions de la DDHC : principe du jury criminel, principe de l’élection des juges => le peuple participe à la justice en élisant des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La france entre 1814 et 1871
  • Ville entre utopie et reqlite
  • Architecture entre realisme et utopie
  • La censure entre le xiiiè siècle et 1789
  • Cours d'histoire du droit et des institutions de 1789 à 1814
  • Les évolutions de la monarchie parlementaire entre 1814 et 1848.
  • Etre citoyen aux eu, ru et france entre 1814-1848
  • Les français et la monarchie entre 1789 et 1793 (intro+plan détaillé)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !