Adam smith est il un physiocrates gar en angleterre ?

1687 mots 7 pages
Dissertation : Adam Smith est il un physiocrates égaré en Angleterre ?
Le XVIIIème siècle voit en Europe l'émergence de l'économie comme discipline et comme science, de plus en plus autonome. C'est François QUESNAY qui s'essaie le premier à modéliser les circuits économiques dans son "Tableau économique" (1758 et 1766). Il fut en France le fondateur de l'école physiocrate (appelée aussi à l'époque la "secte des économistes", tant leur entreprise inédite semblait incongrue). Anne Robert Jacques TURGOT fut l'autre membre éminent de l'école physiocrate, et aussi son dernier : elle se dissout avec lui et, quelques années plus tard (en 1776), Adam SMITH publie ses "Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations", marquant ainsi l'émergence de l'école classique, dont la théorie fut plus tard parachevée par David RICARDO et critiquée de l'intérieur par
Karl MARX.

Dans son ouvrage "Richesse et puissance, une généalogie de la valeur"
(1989), François FOURQUET affirme que SMITH est "un physiocrate égaré en
Angleterre". Accepter cette affirmation reviendrait à considérer sous un angle totalement différent les fondements de l'école classique, considérée davantage que la physiocratie comme la fondation de la pensée économique
(lorsqu'on parle d'ouvre fondatrice de l'économie, "La richesse des nations" vient plus facilement à la bouche que le "Tableau économique").

Pour discuter l'affirmation de FOURQUET, nous commencerons par effectuer un rappel de la pensée physiocrate avant d'y confronter la pensée smithienne.
Nous nous interrogerons ensuite sur les conséquences qu'aurait l'acceptation de cette affirmation sur l'appréhension de la pensée classique, avant de proposer une conclusion résultant de la question de savoir si TURGOT était un véritable physiocrate.

Ce sont QUESNAY et TURGOT qui ont fondé l'école physiocrate, en France.
"Physiocratie" signifie "pouvoir de la Terre, de la Nature". A cette

en relation

  • Ethique des affaires - de l'éthique de l'entrepreneur au droit des affaires
    105248 mots | 421 pages