adda

Pages: 6 (1269 mots) Publié le: 1 septembre 2014
MÉNOPAUSE PRÉCOCE: BILAN ET ETIOLOGIES

ENNACHIT.M,GHAZLI.M,MATAR.N
CHU IBN ROCHD,CASABLANCA 
SAERM,ALGER 2010

Définition
Aménorrhée de plus de quatre mois survenant
avant l’âge de 40 ans, avec un taux élevé de
Gonadotrophines (FSH) supérieure à 40 UI/l,
sur au moins deux prélèvements distincts faits à
un mois d’intervalle
Par rapport aux DS

- BELAISCH-ALLART J., -M. MAYENGA J.,GREFENSTETE I., MOKDAD A., MOUMIN H. Premature ovarian failure: Which
approaches? Gynécol Obstét Fertil 2008,36 : 882–885

Epidémiologie
1 à 3 % des femmes
1/10 000 chez les femmes âgées de 20 ans
1/1000 chez les femmes âgées de 30 ans
1 % chez les femmes âgées de 40 ans
Japonaises 0,1 %
Caucasiennes 1 %
Africaines 1,4 %
Luborsky JL, Meyer P, Sowers MF, et al. Premature menopause ina multiethnic population study of the
menopause transition. Hum Reprod 2002;18:199–206

Ménopause précoce : fréquence

10 à 28 % des aménorrhées primaires
4 à 18 % des aménorrhées secondaires

Coulam et al.Obstet Gynecol 1986; 67: 604-6 Aiman et Smentek Obstet Gynecol 1985; 66: 9-14Aiman et Smentek Obstet Gynecol 985; 66: 9-14

Physiologie
La réserve ovarienne chez la femme seconstitue
au cours de la vie fœtale

sept millions à 20 semaines d’aménorrhée
un million à la naissance
400 000 à la puberté

.

1000 à la ménopause

Physiopathologie
une déplétion primitive du stock de follicules
primaires
syndrome d’ataxie–télangiectasie

une atrésie folliculaire ou apoptose accélérée
syndrome de Turner

un blocage de la maturation folliculairemutation du récepteur de la FSH
galactosémie congénitale 
syndrome B.E.P.S.

Spontaneous pregnancies and premature menopause H. Letur a,*, B. Martin‐Pont b, P. Fénichel c et le GEDO Gynécologie Obstétrique & Fertilité 32 (2004) 748–755

INTERROGATOIRE
Retrace l’histoire de la fonction ovarienne
Type d’ aménorrhée  
ATCD : 
chimiothérapie 
radiothérapie  
chirurgie pelvienne 
maladie auto‐immune Intoxication tabagique 
Signes d’ hypooestrogénie :
bouffées de chaleur
sécheresse vaginale 
incontinence urinaire  d’effort 
infection urinaire récidivante 
ostéopénie avec risque de fracture 

INTERROGATOIRE 
Retentissement psychologique 
Histoire familiale d’IOP: âge de ménopause/ 
10% familiale 
Troubles pubertaires  , infertilité dans la famille , antécédent de retard mental chez les 
garçons , maladies auto‐immunes dans la 
famille

Manifestations cliniques
= ménopause

Particularité de l’ âge et du terrain +++

Les signes psychologiques

Examen clinique
Développement des caractères sexuels II
OGE
hypertrophie du clitoris avec soudure de l’ extrémité postérieure
des grandes lèvres
→  imprégnation androgénique due parfois à l’hyperplasie du hile 
ovarien Signes d’ hypooestrogénie
Signes d’orientation :
Petite taille
syndrome dysmorphique , implantation basse des cheveux,
sterigyum colli , thorax en bouclier →Turner  

signes d’insuffisance hépatique; atteinte oculaire et 
neurologique → galactosémie
Signes malformatifs ophtalmiques  :  blépharophimosis , 
ptosis, épicanthus inverse 

Ataxie cérébelleuse, télangiectasie et déficit immunitaire 
→ Ataxie télangiectasie
Surdité de perception 
→ syndrome de Perrault
HTA  + hypokaliémie 
→ déficit en 17 α hydroxylase ou 17‐20 desmolase 
mélanodermie, hypotension artérielle 
→ Insuffisance surrénalienne
Vitiligo, goitre , exophtalmie , signes d’ hypo‐
thyroïdie 

Examens paracliniques
diagnostique positif
diagnostique étiologique
pronostic de le fertilité

A.Examens indispensables
F.S.H., L.H., œstradiol, prolactine, AMH
Test à la progestérone négatif
VS, glucose, calcium, phosphore
T4 libre, T.S.H.
Cortisol
Anticorps antithyroïdiens
Anticorps anti-ovariens
Facteurs antinucléaires
Échographie endo-vaginale
Caryotype

B . Examens à discuter au cas par cas
test au T.R.H. et R.M.N. de l'hypophyse:
trouble du champ visuel...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • ADDA AFC

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !