Aimé césaire

Pages: 10 (2278 mots) Publié le: 1 janvier 2011
Biographie
Aimé Césaire était un poète et homme politique français. Né en juin 1913 à Basse-Pointe, en Martinique. Brillantes études à Paris ; Ecole Normale en 1935. Rencontre avec L.S. Senghor. Milieux intellectuels africains et négro-américains de Paris. Revue d'étudiants noirs, liées aux idéaux surréalistes et marxistes. Cahier d'un retour au pays natal 1936-1938. Retour au pays en 39.Adhésion au parti communiste, élu maire de Fort-de-France, puis député. Discours sur le colonialisme, 1956. Action politique, consécration poétique : textes poétiques, pièces de théâtre La tragédie du roi Christophe, 1963. Son œuvre exprime toute la révolte du peuple noir. Il meurt en 2008.

Introduction

De par ses origines martiniquaises, Aimé Césaire prend rapidement conscience dudésastre économique et culturel qu'engendre le colonialisme dans son pays. Dans son long poème en prose, Cahier d'un retour au pays natal publié en 1947 mais composé dès 1938-1939, il apostrophe violemment ses compatriotes pour les convaincre de renouer avec leur culture ancestrale, seul moyen d'envisager pour les Antilles un avenir en rapport avec leurs ressources matérielles et spirituelles. Aprèsavoir examiné les raisons pour lesquelles le poète s'estime investit du droit d'en appeler à la révolte, nous dégagerons les traits caractéristiques de l'opposition qu'il établit entre la situation lamentable du pays colonisé et le réveil plein de bonheur qui suivrait la réhabilitation des valeurs traditionnelles.

Lecture du poème

Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal (1947)Va-t’en, lui disais-je, gueule de flic, gueule de vache, va-t’en je déteste les larbins de l’ordre et les hannetons de l’espérance. Va-t’en mauvais gris-gris, punaise de moinillon. Puis je me tournais vers des paradis pour lui et les siens perdus, plus calme que la face d’une femme qui ment, et là, bercé par les effluves d’une pensée jamais lasse je nourrissais le vent, je délaçais les montres etj’entendais monter de l’autre côté du désastre, un fleuve de tourterelles et de trèfles de la savane que je porte toujours dans mes profondeurs à hauteur inverse du vingtième étage des maisons les plus insolentes et par précaution contre la force putréfiante des ambiances crépusculaires, arpentée nuit et jour d’un sacré soleil vénérien.

Au bout du petit matin bourgeonnant d’anses frêles les Antillesqui ont faim, les Antilles grêlées de petite vérole, les Antilles dynamitées d’alcool, échouées dans la boue de cette baie, dans la poussière de cette ville sinistrement échouées.

Au bout du petit matin, l’extrême, trompeuse désolée eschare sur la blessure des eaux ; les martyrs qui ne témoignent pas ; les fleurs de sang qui se fanent et s ‘éparpillent dans le vent inutile comme des cris deperroquets babillards ; une vieille vie menteusement souriante, ses lèvres ouvertes d’angoisses désaffectées ; une vieille misère pourrissant sous le soleil, silencieusement ; un vieux silence crevant de pustules tièdes, l’affreuse inanité de notre raison d’être.

Au bout du petit matin, sur cette plus fragile épaisseur de terre que dépasse de façon humiliante son grandiose avenir – les volcanséclateront, l’eau nue emportera les taches mûres du soleil et il ne restera plus qu’un bouillonnement tiède picoré d’oiseaux marins – la plage des songes et l’insensé réveil.

Annonce du plan

Commentaire littéraire

I. La nature corrompue par le colonisateur

Aimé Césaire se présente dans ce texte comme un poète engagé à la manière de Victor Hugo.

1) Comme le prophète, il rappelle àtemps et à contretemps la valeur du mode de vie traditionnel des antillais, peuple sensible à la poésie (d'une pensée jamais lasse). Le paradis perdu et ses images d'une vie idyllique (le fleuve des tourterelles et les trèfles de la savane) est conforté par les allitérations en « t », « r », « f » et surtout par la douceur des sonorités. Il se prémunie contre la contagion de la civilisation...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Aimé césaire
  • Aimé cesaire
  • Aimé cesaire
  • aimé césaire
  • Aimé Césaire
  • Aime cesaire
  • Aime césaire
  • Aime cesaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !