Alcibiade et l'expédition de sicile

8038 mots 33 pages
A la fin des Guerres Médiques en 479, une cité se détachait de toutes les autres dans le monde grec : Athènes. Déjà au premier plan car ses citoyens n’ont pas hésité à quitter leur cité pour mener ensuite la bataille navale de Salamine, et devenir ainsi un des instruments principaux de la victoire du peuple grec coalisé contre les Perses, elle deviendra le fer de lance de la reconquête des cités grecques d’Asie Mineure et des îles ioniennes. Après la défection de Sparte et les divergences existantes au sein de la « Ligue Hellénique » vainqueur des Perses, Athènes décida de former la Ligue de Délos pour mener à bien ses projets de reconquête. Cependant, la Ligue de Délos changea progressivement pour devenir un véritable empire athénien, faisant passer ses membres d’alliés au statut de sujets. La période située entre la fin de la Guerre Médique et le début de la Guerre du Péloponnèse qui éclate en 431, est pour Athènes une période de grande prospérité, la pentékontaétie. Périclès incarne cette période, lui, le premier citoyen, qui va gouverner presque à lui seul la politique athénienne après l’ostracisme de Cimon en 461. Ce dernier tentait, tout en s’efforçant d’accroitre la puissance athénienne, de garder de bonnes relations avec Sparte. Lorsque celle-ci s’est retrouvée face à une révolte des hilotes, il persuade les Athéniens de leur venir en aide, mais les spartiates refusent, se méfiant d’une intervention athénienne sur leur propre territoire. Discrédité, il est donc frappé d’ostracisme, et la rupture se fît entre Athènes et Sparte. Rien ne la retenant après le départ de Cimon, Athènes, sous la conduite de Périclès, affermît ses positions au sein de la Ligue, non au sens géographique, mais en asseyant son autorité sur ses « alliés » de l’empire.
Selon Thucydide, c’est cet impérialisme athénien qui est la cause du déclenchement du plus grand conflit qu’ait connu le monde grec, la Guerre du Péloponnèse, opposant les deux grandes puissances grecques, Sparte et

en relation

  • Exposé discours de nicias
    3144 mots | 13 pages
  • Le temple d'edfou
    3984 mots | 16 pages
  • Commentaire thucidide
    1383 mots | 6 pages
  • Démocratie 2
    924 mots | 4 pages
  • biographie d'Alcibiade
    2364 mots | 10 pages
  • La guerre peloponnesien
    2398 mots | 10 pages
  • article Cairn affaire des Hermès
    590 mots | 3 pages
  • Commentaire de document historique : thucydide, la guerre du péloponnèse
    1561 mots | 7 pages
  • La grèce au vème siècle, chronologie
    1034 mots | 5 pages
  • Cours d'histoire, grèce classique, de 490 à 404 avant jc
    6118 mots | 25 pages