Algerie Daum

Pages: 8 (3711 mots) Publié le: 23 juin 2015
Sexe, jeunes et politique en Algérie

Par notre envoyé spécial Pierre Daum *
* Journaliste.

Originaire de Tiffelfel, au cœur du massif des Aurès, Rabah vient d’achever un Master 2 de mathématiques à l’université de Batna. Il a 23 ans, et, comme 99 % des jeunes de son âge que nous avons rencontrés et interrogés sur la sexualité, il parle de religion dès les cinq premières minutes d’entretien. Cequi le préoccupe tout particulièrement, c’est le calcul entre hassanate (les bons points récoltés au cours de la vie grâce aux bonnes actions effectuées) et syiate (les mauvais points). De la différence entre les deux chiffres dépendra son accès au paradis. « Je prie à la mosquée cinq fois par jour. Parce qu’à la mosquée, ça te rapporte vingt-sept fois plus de hassanate qu’à la maison. »

A sonâge, Rabah a déjà eu trois copines. La dernière s’appelait Dhikra. « Je suis sortie avec elle un an et demi. Elle était très jolie, et son père était riche. Mais je ne l’ai jamais embrassée sur la bouche ! Que sur la main ou sur la joue. Ça fait un an qu’on n’est plus ensemble. J’ai appris qu’elle avait un nouveau copain, et qu’elle l’avait embrassé sur la bouche. Pour moi, maintenant, c’est unepute ! » Coucher avec une femme avant de se marier est pour lui « complètement impensable », car criminel aux yeux de Dieu. Par contre, il se masturbe « tous les jours ». « Je sais que c’est haram [interdit], mais c’est la pression. Et au moins, avec la masturbation, tu reçois moins de syiates que si tu te fais caresser par une fille. »
Bien sûr, rien ne nous assure que Rabah dit toute la vérité.Cependant, non seulement parler à un journaliste étranger permet de se confier sans risquer le jugement de ses concitoyens (tous les prénoms ont été changés), mais le témoignage du jeune Chaoui (Berbère des Aurès) correspond en tout point à la cinquantaine de témoignages recueillis à travers tout le pays. Avec certes quelques variantes. Noureddine, 26 ans, étudiant en 5e année à Ouargla, vit unerelation très sérieuse avec Sarah, étudiante en 2e année. « Ça fait six ans que nous sommes ensembles, nos pères se connaissent, nous allons nous marier, inch’Allah [si Dieu le veut] ! » Contrairement à la plupart de ses copains, le jeune homme dispose d’une voiture, ce qui permet au couple quelques escapades solitaires. \\\« On fait l’amour bouche à bouche. Je la caresse, elle me caresse, mais il y aune ligne rouge qu’il ne faut pas dépasser. Coucher avec elle ? Jamais ! C’est contraire à l’islam. Et en plus, je la respecte. En fait, la plupart du temps, on reste des heures à marcher et à discuter. On joue au parc, on va voir les animaux, et à 18 heures, je la ramène à la cité [universitaire]. Après, on continue au mobile. »
Comme tous ses copains, Noureddine possède plusieurs numéros detéléphone portable. Un pour ses parents, un pour son amoureuse, avec forfait illimité de minuit à 6 heures du matin, et… un dernier pour ses copines. « C’est vrai que je pratique le driblage, avoue-t-il en riant. Mais avec les autres, je joue, ce n’est pas sérieux ! » Le « driblage », c’est jongler avec plusieurs filles rencontrées sur le Net (Facebook, Skype, etc.) ou grâce à des numéros de téléphonefournis par des amis, voire attrapés dans la rue à la sauvette, en quelques minutes d’une tchatche convaincante. « Là, au moins, c’est clair : c’est juste pour faire du sexe. » « Faire du sexe », c’est trouver un coin tranquille pour s’embrasser, caresser la peau de l’autre, « et, si vraiment c’est possible, aller jusqu’à la pénétration par derrière – enfin… la sodomie, quoi ». Mais jamais depénétration vaginale. « Ça, c’est haram ! Et puis je veux garder mon sexe pur pour ma nuit de noces avec Sarah. »
Amira, elle, est algéroise, porte le voile, et habite seule un petit appartement en centre-ville, loin du quartier de ses parents. A 30 ans, étudiante en doctorat d’archéologie, elle est « évidemment » encore vierge. Comme une majorité de filles de son âge, elle n’est pas encore...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • algerie
  • Algérie
  • Algérie
  • Algérie
  • algerie
  • Algerie
  • algerie
  • Algérie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !