All the rights move

Pages: 69 (17187 mots) Publié le: 18 février 2012
www.comptoirlitteraire.com

André Durand présente

René DEPESTRE

(Haïti)

(1926-)

[pic]

Au fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
qui sont résumées et commentées
(surtout le poème ‘’Minerai noir’’,
la nouvelle ‘’De l’eau fraîche pour Georgina’’ et
le roman‘’Hadriana dans tous mes rêves’’).

Bonne lecture !

Il naquit le 29 août 1926 à Jacmel, au sud de Haïti, sur lamer des Caraïibes, petite ville prospère et port très fréquenté jusqu’à la fin des années trente. Sa petite enfance fut une perpétuelle fête car il fut émerveillé par la mer, les arbres, la campagne, la pluie, les cyclones. Son goût de l’écriture est né de «l’audience», forme de narration orale qui se manifeste dans les rapports entre membres de la famille et entre voisins, où on se raconte deshistoires relevant du merveilleux, selon une sorte de surréalisme populaire, d’onirisme créole. Mais le seul livre qui se trouvait à la maison était ‘’Tout en un’’, une encyclopédie illustrée de la Librairie Hachette. Il fit ses études primaires chez les Frères bretons de l'instruction chrétienne.
En 1936, mourut son père, qui était préparateur en pharmacie. Cela entraîna de graves soucis matérielspour la mère et les cinq enfants. Il fut recueilli par sa grand-mère maternelle. Il fit ses études primaires au lycée Pinchinat de Jacmel, puis, de 1940 à 1944, ses études secondaires au lycée Pétion à Port-au-Prince. Connaissant alors une crise de l’adolescence, à l’âge de dix-sept ans, il envisagea d’entrer chez les Pères du Saint-Esprit.
Mais, poussé par « l’audience » vers l’écriture, ilétait déjà un poète dont la précocité et la force du génie éclatèrent dans ses premiers vers où il se montra influencé par le réalisme merveilleux d'Alejo Carpentier qui avait fait une conférence à ce sujet en Haïti en 1942.
Il publia :
____________________________________________________________

_____________________

‘’Étincelles’’
(1945)

Recueil de poèmes

Il s'ouvre sur un poème querythment les éléments clamés de l’identité du poète : «Me voici, citoyen des Antilles... Me voici, fils de l'Afrique lointaine... Me voici, nègre aux vastes espoirs... Me voici, prolétaire... Me voici, poète adolescent... Haïti, il y a des centaines d'années que j'écris ce nom sur le sable, et la mer toujours l'efface.»

Commentaire

Le recueil, préfacé par Édris Saint-Amand, publié àPort-au-Prince par l’imprimerie de l'État, 1945-1946, reçut un accueil exceptionnel et fit connaître rapidement son auteur.
____________________________________________________________

_____________________

En 1945, René Depestre, jeune homme en colère, homme d'action engagé politiquement, fonda alors, avec des jeunes de sa génération (Théodore Baker, Jacques-Stephen Alexis, Gérald Bloncourt,Gérard Chenet), un hebdomadaire, ‘’La ruche’’, qui était opposé au pouvoir haïtien et connut un vif succès dans l’opinion : «On voulait aider les Haïtiens à prendre conscience de leur capacité à rénover les fondements historiques de leur identité», a-t-il écrit dans ‘’Le métier à métisser’’. Il rencontra les membres de l’intelligentsia haïtienne : Jean Price-Mars, Léon Laleau, J.F. Brierre, MagloireSaint-Aude, René Bélance, et des intellectuels étrangers : Aimé Césaire (ce qui le mena vers une promotion de la négritude, «une négritude radieuse, créatrice, qui a réhabilité l’Afrique en nous à la suite d’une plongée presque freudienne dans l’histoire de l’esclavage et de la colonisation»), Pierre Mabille, André Breton qui était venu à Port-au-Prince pour une série de conférences. ‘’La ruche’’consacra à ce dernier un numéro spécial que le gouvernement du dictateur Élie Lescot fit saisir.
Il joua un rôle de premier plan dans l'effervescence populaire de janvier 1946 qui fit chuter le régime du président Élie Lescot. Mais, bientôt, l'établissement d’un Comité exécutif militaire mit fin aux espoirs de voir changer la société haïtienne. Il fut arrêté et emprisonné, avant d'être exilé. Il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • The right and the wrong
  • Do the right thing
  • Donuts all the way
  • All of the lights
  • The Civil Right Act 1964
  • Chapitre 1 the right stuff
  • the problem all live with
  • The meaning of it all

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !