allo1

745 mots 3 pages
La passion, une très forte émotion tournée vers une personne ou un objet est à l’origine de discussion depuis l’antiquité grecque. Plusieurs philosophe y ont participés a savoir la définition, les causes et conséquences. C’est en autre le cas pour les philosophes René Descartes et Fréderic Nietzsche. Cet exercice va montrer l’importance que nous devons accorder aux passions dans notre vie selon René Descartes et Frédéric Nietzsche. Pour ce faire, le développement va contenir la thèse et les arguments des deux philosophes et va compléter avec deux parties comparatives portant sur leurs ressemblances et leurs différences.
Premièrement, Descartes était un philosophe du XVIIe siècle où l’époque était dominée par l’autorité de l’église, le géocentrisme où la terre était vue comme au centre de l’univers, la vision hiérarchisé du monde et la bible écrite en latin. Elle était marquée aussi par la physique aristotélicienne. Descartes a aussi conclu la révolution scientifique commencée par Copernic et Galilée. Chez Descartes, les passions sont naturellement bonnes, mais il ne faut pas les vivre excessivement car elles sont nuisibles au corps. Par exemple, la boisson alcoolisée nous rend heureux, mais peut développer la cirrhose ou le cancer si on en boit excessivement. Ensuite, Descartes cite : « elles font paraitre presque toujours, tant les biens que les maux qu’elles représentent, beaucoup plus grands et plus importants qu’ils ne sont, en sorte qu’elles nous incitent à rechercher les uns et fuir les autre avec plus d’ardeur et plus de soin qu’il n’est convenable.1 » Descartes conclut donc qu’il ne faut pas accorder trop d’importance aux passions, car elles nous sont parfois aux corps.
Deuxièmement, Nietzsche était un philosophe du XIXe siècle. Durant cette époque, le romantisme allemand était très présent après avoir succéder le classicisme. Le philosophe Arthur Schopenhauer, un nihiliste sombre et pessimiste qui niait la vie était très connu a durant cette

en relation