Alphonse de benjamin constant

Pages: 2 (444 mots) Publié le: 30 janvier 2011
Alphonse, publié en 1816, est un roman psychologique écrit par Benjamin Constant. Créé en Angleterre, 10 avant sa publication, ce roman transpose, selon plusieurs, les amours orageuses de BenjaminConstant avec Mme de Staël. Appartenant aux romantismes de 1ère génération, Benjamin Constant y raconte l’histoire d’Alphonse vivant une aventure amoureuse avec une certaine Éllenore. L’extrait «La find’un amour» présente un Alphonse complètement anéanti de la dégradation de l’état de son amoureuse. C’est sur ce passage que nous allons nous concentrer et d’où nous tenterons de démontrer qu’ils’agit d’un dénouement tragique, appartenant au romantisme, d’une relation voué à l’échec. Nous verrons que la nature est le miroir de cet échec amoureux, que la mort représente le dénouement tragique de cedernier et que le héros éprouve une grande culpabilité qui le torture dans ses pensés.

Pour commencer, il est évident de constater que la nature reflète toute la tristesse de la noirceur dontl’amour prends fin. En effet, le champ lexical de la nature qui contient des mots tels que «hiver», «grisâtre» et «froid», témoigne de l’immobilisme du décor et annonce une tragédie prochaine. Il estégalement possible d’en prendre compte dans la comparaison du soleil, « […] le soleil semble éclairer tristement la campagne grisâtre, comme s’il regardait en pitié la terre qu’il a cessé de réchauffer. »qui a pour effet d’intensifier l’effet dramatique de la rupture en humanisant la nature tout en la représentant comme étant résignée et compatissante. Ces deux indices montrent donc que la désolation dupaysage laisse présager la fin de la relation amoureuse ainsi qu’un dénouement funeste.

Deuxièmement, la nature devient également l’instrument du cruel destin. Ainsi, les métaphores tels que «Mais la nature, sombre et silencieuse, poursuivait d’un bras invisible son travail impitoyable.» et «la main de fer qui pesait sur elle» montrent le caractère inexorable de la mort d’Éllénore et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Benjamin Constant
  • Benjamin constant
  • Benjamin constant
  • Benjamin constant
  • Benjamin constant
  • Benjamin constant
  • Benjamin Constant
  • Benjamin constant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !