Analyse "au coeur des ténèbres" de joseph conrad

Pages: 5 (1080 mots) Publié le: 11 février 2011
Bailey : Oui, ce qui est curieux c’est que les miens ont la lumière, ceux-ci ne l’ont pas.
Je sais qu’elle avait ete attiree pas ceux aue j’avais, moi je lui ai dit non, je ne m’en separe pas mais si je les retrouve... j’hesite.
Billet : Ca ne fait rien, faites votre tour et reflechissez.
Bailey : eventuellement 80 mais pas plus
Billet : 80 ?
Bailey : 80... Bon.

Jp : Alors ?
Bailey :J’ai achete mais pas pour moi. Depuis au moins un an, elle me dit « J’arrive pas a trouver les petits canons comme vous avez ».
JP : Oui il en a sorti plusieurs a Valles.
Bailey : Oui j’ai achete les trois a 30 €, en ivoire. C’est pas trop cher. En ivoire c’est plus cher que ca en general.
puis la j’ai ete acheter du cuir pour une restauration, la dame qui est dans le passage. Bon je vais reprendrela route
Jp : votre route 66 ...
Bailey : arretez
Jp : encore une aventure aujourd’hui ?

JP : donnez le moi, c’est la litterature de trotoire.
Bailey : la lampe d’alladin.

Jp : Vous voulez prendre un pot ?
Bailey : je ne voudrais pas les deranger.
Jp : non vous ne derangez pas. Profitez en bientot il fera tellement froid qu’on ne vous vera plus.
Bailey : non je reviens demain jeprefere.

Jp : Un sabre, pas tres vieux, a mon avis 1900 mais lui connait mieux que moi, il va l’identifier precisement. Un sabre de parade 1900-1910.

Jp : Il n’est pas signe. On a regarde soigneusement... La lame est saine.
Bailey : Oui elle n’est pas piquèe.
Jp : Par contre cette croix, c’est ca qui m’a intrigue le plus.
Bailey : oui ca m’èffare.
Jp : c’est pas une croix de St Andrè, unsabre de congrègataire, peut etre ? c’est quel type de croix ca ?
Bailey : Je me demande si c’est francais...
Jp : Ah voilà... Ordre de malte peut ètre ?
Bailey : Je croirais plutôt un ordre espagnol, dont Franco faisait partie...
Jp : La Phalange ? C’est vrai que c’est hispanisant, et même arabisant.
Bailey : Non, la croix n’a jamais été un symbole tellement islamiaue. Pour moi c’est plutôtphalangiste ou un truc comme ca.
Je vais voir. Je ne sais pas si ca interesera mon fils.
Jp : Je vous le met de còte, vous verrez.

Bailey : Et regardez ce tableau est tres etonnant. Cette nativité n’a rien de religieuse. Deja ce n’est pas une grotte c’est une bergerie.
Jp : C’est vrai qu’il y avait des codes.
Bailey : bien sûr qu’il y avait des codes !
Donc, c’est une bergerie ce n’estpas une grotte, et il a symbolisé la spirale de la vie avec les anges musiciens et le Christ n’est ni à la sortie de la spirale ni au centre de la spirale, il n’est qu’un des maillons de la chaine humaine.
Jp : Ah, ce qui est une grave remise en cause du dogme.
Bailey : Or ce tableau disparait de l’inventaire en 1672 et je l’ai retrouvè en 1965, presque 3 siècles apres.
Donc je l’ai restaurèparce que j’ai appris la restauration de tableau à l’Ecole du Louvre et j’ai fait la maquette de l’encadrement. Et je l’ai emmenè chez les demoiselles Simpson, qui etaient rue Dauphine à Paris, et j’ai demandé qu’elles fassent l’encadrement.
Je le signale c’est rigolò, j’ai payè le tableau 120 f et l’encadrement m’a coùtè 170 f, plus cher que le tableau.
On m’avait demandè un certain temps, troissemaines je crois, et je suis venu le rechercher un samedi en sortant des (oppure apres) puces avec mon père.
On est arrive tous les deux, sales commme des peignes, et les demoiselles nous disent « votre tableau est dans le salon d’honneur sur un grand chevalet.. »  « Et il y a Vesson ( ?) qui est conservateur du Musee du Louvre aui vous attend. Il est venu pour faire encadrer deux Pissaro et ilest tombè en arret devant votre tableau qu’on trouvait tellement beau qu’on l’avait mis sur ce grand chevalet ».
Il me dit «  Monsieur, que pensez vous du tableau que vous avez ? » Je dis «  C’est une ècole Flammande, fin XV debut XVI ».
Il me dit c’est beaucoup mieux que ca. Acceptez vous de le passer aux rayons X ? Je n’etais pas tres chaud mais « Si vous m’assurez que ne pas alterer mon...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse "au coeur des ténèbres" de joseph conrad
  • Au cœur des ténèbres
  • Fiche de lecture Au coeur des ténèbres de J. Conrad
  • Joseph conrad
  • Au coeur des ténébres
  • Au coeur des tenebre
  • Joseph conrad , le compagnon secret
  • Analyse D Un L Phant Au Coeur D Or

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !