Analyse comparée : robert castel, « les pièges de l’exclusion », « qu’est-ce qu’être protégé ? la dimension socio-anthropologique de la protection sociale ».

Pages: 16 (3785 mots) Publié le: 29 octobre 2012
Analyse comparée : Robert Castel, « Les pièges de l’exclusion », « Qu’est-ce qu’être protégé ? La dimension socio-anthropologique de la protection sociale ». |

INTRODUCTION
Robert Castel est un sociologue français, né en 1933, agrégé notamment en Philosophie. Il est directeur d’étude à l'École des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Depuis les années 80, ses recherches s’oriententessentiellement sur les phénomènes sociaux tels que les politiques sociales et les interventions sociales. Dans ce travail, deux études de cet auteur seront analysées : dans son premier ouvrage, « Les pièges de l’exclusion » où Robert Castel se propose de remettre en question une utilisation erronée et abusive de la notion d’exclusion. En effet, la popularité de ce terme a pris son envol en France lors dela montée spectaculaire du chômage dans les années nonante, notamment lorsque le nombre des 3 millions de chômeurs fut atteint en 1993. L’auteur s’est donc demandé quelles étaient les caractéristiques-types de l’exclusion. Dans son article« Qu’est-ce qu’être protégé ? La dimension socio-anthropologique de la protection sociale », Robert Castel se propose de rechercher la cause profonde du systèmede protection sociale actuel. En effet, il constate qu’en France (et partout en Europe occidentale), depuis le milieu des années 70, a été adopté un modèle de protection sociale dit « assistantiel », soit un système qui garantit un minimum de ressources pour éviter à des individus ou des groupes d’individus de sombrer dans une catégorie sociale des plus précarisée. Toutefois, durant la périodequi a suivi la seconde guerre mondiale, le système français disposait d’une protection de portée beaucoup plus générale, un système « assurantiel». L’auteur ne veut pas se limiter à la constatation de cette « transformation du système de protection sociale dans le sens d’une limitation de leur juridiction». Il cherche à regarder derrière les façades, c’est-à-dire derrière ce « glissementprogressif »prôné par Bruno Palieret cherche à privilégier une vision socio-anthropologique de son objet de recherche. C’est pourquoi il semble utile de mettre ces deux études face à face afin de dégager leurs sens communs, puis déceler les moyens mis en œuvre pour les déconstruire, afin d’atteindre le dépassement de ces sens communs. Par face à face, nous entendons procéder en usant d’un même plan pour lesdeux textes et les mettre dès lors, plus clairement en parallèle. Lorsque sera mentionné le sens commun du premier texte, le sens commun du deuxième suivra de facto, etc. De plus, il sera intéressant de mettre en évidence les convergences et divergences de ces dits-ouvrages.
SENS COMMUN
Dans un premier temps, il convient de mettre en évidence les sens communs que ces deux études se donnent pourmission de démystifier.
Dans son texte « Les Pièges de l’exclusion », le phénomène social de l’exclusion y apparaît tout d’abord comme la mise en quarantaine sociale de masses d’individus diverses stigmatisées (jeunes en difficulté, chômeurs, malades mentaux, etc.) par les populations « intégrées ». Ensuite, ces exclus sont perçus dans une vision substantialiste, c’est-à-dire qu’ils sontétiquetés et « jugés » en fonction de leurs seules caractéristiques d’« exclu », sans comprendre en quoi cela consiste. Enfin, pour pallier à ce problème, les politiques libérales et socialistes (vivement critiquées par Robert Castel dans la suite de cet article) mettent en place des structures d’intégration qui visent à la réinsertion de ces individus. Les médias et discours politiques quisurinvestissent cette notion d’exclusion constituent la machinerie qui a participé à l’élaboration de ces stéréotypes.
Dans la deuxième étude, Robert Castel analyse le sens commun véhiculé par les idéologies libérales, qui consistent donc en la machinerie qui le soutient et qu’il nomme d’ailleurs, « pseudo-évidences ». Celles-ci prônent une vision minimaliste de la protection sociale dans une société...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les pièges de l'exclusion de robert castel
  • Qu'est-ce qu'un protégé ? robert castel
  • fiche de lecture l'insécurité sociale qu'est-ce qu'être protégé ?
  • Robert castel la question sociale
  • Robert castel la propriete sociale
  • Robert castel, l'insécurité sociale.
  • L'insécurité sociale de robert castel
  • L'insécurité sociale de robert castel

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !