Analyse de la première séquence d'un film.

610 mots 3 pages
Le film Saving Private Ryan, plus connu en France sous le titre Il faut sauver le soldat Ryan, est un film de Steven Spielperg sorti en 1998. Il parle du débarquement allié à Ohama Beach durant la première guerre Mondiale. En 1998, nous sommes donc à plus de 80 ans de la grande guerre. En 1962, Ken Annakin en Andrew Marton réalisent Le jour le plus long , qui traite du même sujet. Cependant, au regard des de scènes respectives du débarquement lui-même, on constate qu'elles sont radicalement différentes. Nous allons donc essayer de voir comment, dans la scèn= du débarquement de son film, Spielberg instaure un réalisme plus marqué que celui du film de Marton et Annakin. Tout d'abord, on constate que dans le film de Spielberg, la scène de débarquement est placée au tout début du film. Elle est seulement précédée d'une petite scène montrant le souvenir d'un personnage, indiquant que la suite du film sera un flashback, par un habile procédé de montage. Nous voilà donc peu avant que la violence éclate, sans vraiment être prévenus, et le temps de répit avant l'éclat est très court. Le tout provoque la surprise du spectateur, au sein d'une sorte de marathon visuel et sonore auquel a priori il ne s'attendait pas vraiment. La violence est montrée nue et sans artifices et pour cela, les procédés utilisés sont diversifiés et peuvent être notés à différents niveaux. A l'image, le premier élément qui frappe est la position de la caméra : toujours près de l'action, les avantages du tournage caméra à l'épaule sont ici grandement mis à profit par la profusion de perturbations et de mouvements involontaires, donnant l'impression à celui qui visionne la scène qu'il est sur le terrain avec les personnages. Cette impression est renforcée par les changements de milieux qu'offrent les passages filmés dans l'eau ; qui en accompagnant les personnages incitent le spectateur à s'impliquer malgré lui. La sobriété du montage, en cuts simples et sans fioritures, combiné aux mouvements

en relation

  • Analyse de film Histoire Un long dimanche de fian ailles 03
    3373 mots | 14 pages
  • Vocabulaire pour étudier le cinémas (pour débutants)
    370 mots | 2 pages
  • Critique de film la vierge, les coptes et moi
    379 mots | 2 pages
  • L'ajustement de la vie réelle au cinéma
    467 mots | 2 pages
  • la critique sue le film prénom
    430 mots | 2 pages
  • Le succes d'un bon film
    481 mots | 2 pages
  • Analyse de l'ouverture d'une séquence de l'ouverture d'un film
    813 mots | 4 pages
  • Narrateur et focalisation
    274 mots | 2 pages
  • Vocabulaire du cinéma
    733 mots | 3 pages
  • Analyser un début de film
    1115 mots | 5 pages