Analyse de poème l'Ennemi de Baudelaire

1513 mots 7 pages
L'Ennemi : poème qui se trouve dans la section Spleen et Idéal qui est la plus importante par le nombre de poèmes qu'elle contient. Elle décrit un état intenable et l'on remarque que les poèmes présents dans cette section représentent un va et vient entre ce Spleen et Idéal représentant la double postulation du poète. Il est déchiré entre le bien et le mal, entre cette aspiration à l'élévation et la chute. Le poète aspire à l'infini, à l'Idéal mais il est cloué dans ce monde matériel où il ne se sent pas à sa place. Par ses poèmes on remarque parfois qu'il connaît des moments d'élévation en évoquant la beauté mais très vite le Spleen reprend le dessus.
Baudelaire : 9 avril 1821 - 31 août 1867. Alors qu'il n'a que 6 ans son père va mourir. Alors commence pour lui une jeunesse difficile car sa mère se remarie avec le général Aupick qui représente pour Baudelaire une entrave à tout ce qu'il aime, plus particulièrement sa mère. Il mène une vie en opposition aux valeurs bourgeoises incarnées par sa mère et son beau-père.
Sens général du poème :
Le poème est construit sur une métaphore filée entre la vie et les saisons, par laquelle le poète rapporte, dans un déroulement chronologique, les épisodes de sa vie. Les épisodes de sa vie sont représentés symboliquement par des saisons. Ce poème pose une nouvelle figure du poète dans son rapport au temps. Le poète nous démontre que le temps est l'une des plus obsédantes composantes de ce qu'il appelle le Spleen. Il est omniprésent, étouffant, il se révèle être douloureux à chaque étape de la vie puisqu'il y impose un bilan désespérant.
Premier quatrain : La jeunesse est comparée à un été bouleversé par les vicissitudes du temps.
Deuxième quatrain : Le bilan négatif de la maturité, qui est comparée à l'automne. On note l'annonce de la mort.
Premier tercet : Espoir d'un renouveau qui s'apparente au printemps.
Deuxième tercet : La présence destructrice du temps s'oppose à tout développement et à toute croissance

en relation

  • L'ennemi de beaudelaire
    1654 mots | 7 pages
  • Mich
    4180 mots | 17 pages
  • Fleurs Sequence
    4661 mots | 19 pages
  • Analyse
    352 mots | 2 pages
  • Francais
    1488 mots | 6 pages
  • Baudeliare : entre tradition et modernité
    2916 mots | 12 pages
  • L'enfant de la haute mer
    819 mots | 4 pages
  • Verlaine
    561 mots | 3 pages
  • Baudelaire
    608 mots | 3 pages
  • hugo
    1213 mots | 5 pages