Analyse du discours suite Mme Roudane

705 mots 3 pages
Analyse du discours (Suite) Mme Roudane
Cours du 20/12/2014
La distinction « parole-discours » Aujourd’hui, il est largement admis que le système de la langue ne peut pas étudier indépendamment de l’usage qui, en effet par les sujets parlant dans des situations concrètes après une phase structuraliste où les linguistes s’attachaient plutôt à étudier la langue comme un système clos. On assiste ainsi depuis les années 1970 au fort développement du courant pragmatique qui s’efforce de montrer qu’on ne peut pas analyser le système sans prendre en compte l’usage qu’on fait. C’est particulièrement évident quand on étudie comment en situation les sujets attributs du sens aux énoncés.
La notion du discours - Le discours est une organisation au-delà de la phrase : C'est-à-dire des unités transphrastiques qui mobilisent les structures d’un autre ordre que celles de la phrase. Celles-ci opèrent à deux niveaux : Les règles qui gouvernent les genres de discours en vigueur dans un groupe social déterminé : (conversation médicale, roman, talk-show…) . Il y a aussi les règles transversales aux genres qui gouvernent un récit, un dialogue, une argumentation, une explication… - Le discours est orienté, car il est conçu en fonction d’une visée du locuteur et aussi parce qu’il se développe dans le temps d’une façon linéaire en fonction d’une fin. Mais il peut dériver en route ( des dégressions) . Sa linéarité se manifeste souvent à travers un « je » d’anticipation (on va voir que…) ou de retour en arrière (j’aurais dû dire…). Le guidage de la parole par le locuteur est différent selon que l’énoncé est donné par un seul énonciateur qui le contrôle (monologale) ou qui peut être interrompu ou dérivé à tout instant (dialogual). - Le discours est une forme d’action : On agit sur l’autre car parler est une forme d’action sur autrui. La problématique des actes des langages appelés aussi actes de parole ou de

en relation