Analyse du poème "belle matineuse" de vincent voiture

1047 mots 5 pages
La belle matineuse - Vincent voiture: analyse

La Belle Matineuse

Des portes du matin l’Amante de Céphale,
Ses roses épandait dans le milieu des airs,
Et jetait sur les cieux nouvellement ouverts
Ces traits d’or et d’azur qu’en naissant elle étale,

Quand la Nymphe divine, à mon repos fatale,
Apparut, et brilla de tant d’attraits divers,
Qu’il semblait qu’elle seule éclairait l’Univers
Et remplissait de feux la rive Orientale.

Le Soleil se hâtant pour la gloire des Cieux
Vint opposer sa flamme à l’éclat de ses yeux,
Et prit tous les rayons dont l’Olympe se dore.

L’Onde, la terre et l’air s’allumaient alentour
Mais auprès de Philis on le prit pour l’Aurore,
Et l’on crut que Philis était l’astre du jour.

1er quatrain: D’emblée, à travers la périphrase "l’Amante de Céphale" [1], se pose le contexte amoureux.
L’amante de Céphale, prince Thessalien, désigne Eos, la déesse de l’Aurore, Tétanide soeur d’Hélios, le Soleil, donc l’Aurore elle-même.
Cette périphrase est également l’occasion de présenter le monde, l’univers comme animé, personnifié, selon le mode mythologique. Une déesse est aussi un élément naturel, et un moment, de l’univers.

Pour bien comprendre les deux premiers vers, il faut noter l’inversion poétique du complément "ses roses" avec le verbe "épandait" et la mise en premier d’un complément circonstanciel de temps mais jouant sur une métaphore de lieu "les portes du matin" pour désigner l’aurore elle-même : l’Amante de Céphale épandait, depuis les (ou à partir des) portes du matin ses roses.

Le premier quatrain dessine une image méliorative de la déesse : associée aux roses, fleurs de la jeunesse et de la féminité, jeunesse se retrouvant dans "nouvellement", "naissant".
L’Aurore se dessine des traits de l’univers : traits colorés, traits naturels : roses, or, azur.
Elle appartient de plus aux hautes sphères : "cieux", "dans le milieu des airs". Elle est grâce et légereté, elle embrasse le monde.

en relation

  • acticle convaincre lire poésie
    563 mots | 3 pages
  • Penser ne suffit pas
    1984 mots | 8 pages
  • Fiche sur préciosité
    2899 mots | 12 pages
  • SUJET DE FRANCAIS
    129859 mots | 520 pages
  • Berenice de racine, totalité de l analyse
    35778 mots | 144 pages
  • Alain Rey L Amour Du Fran Ais Contre Les Puris BookSee
    72415 mots | 290 pages