Analyse

2757 mots 12 pages
Une présentation de l'Analyse Stratégique, selon Michel CROZIER et Erhard Friedberg. Présentation schématique. [Gérard Pirotton]
Merci de citer la signature et les références : < www.users.skynet.be/gerard.pirotton >

AVERTISSEMENT Le texte ci-dessous est destiné à soutenir un cours. Dès lors, des formulations synthétiques et peu nuancées peuvent y figurer, dans la mesure où le cours oral est précisément le lieu pour les compléments éventuels et les réponses à des questions de précision. D’autre part, l’appropriation et la maîtrise de ces considérations théoriques ne peuvent être assurées par la seule lecture de tels documents, aussi brillantes soient les qualités rédactionnelles de l’auteur ou aussi perspicaces que soient les lecteurs et les lectrices. Bonnes lectures.

1.

Mise en perspective.

Une personne responsable d’un établissement scolaire ne peut restreindre les contours de sa responsabilité à sa seule dimension technico-pédagogique. En effet, cette fonction se trouve au cœur stratégique de l’organisation. De plus, la formation peut faire l’objet d’attentes quasi magiques, de représentations quasi fantasmées. Ainsi, par exemple, on attendra souvent de la formation qu’elle soit capable de transformer radicalement les mentalités, la motivation, les mentalités, voire de changer l’organisation dans ses valeurs, son identité. Comme on le verra dans la partie consacrée à l’Analyse des Besoins en Formation, la personne

responsable de construire un plan de formation aura tout intérêt à veiller à ce que l’on attende de la formation que ce qu’elle peut effectivement apporter. Ces considérations plaident pour commencer toute réflexion sur un plan de formation par la prise en compte, non seulement du contexte général qu’affronte l’organisation concernée, mais aussi par l’analyse du jeu des acteurs internes à l’organisation. Telle est l’objet de la présente note, qui se réfère à des auteurs de référence en matière de stratégie des acteurs dans

en relation