André maurois le personnage de roan

2601 mots 11 pages
L’utopie

Problématique : comment l’utopie évolue-t-elle au fil du temps et exerce-t-elle une influence culturelle ?

1) Origine et définition

2) L’utopie du XVIe au XVIIIe siècle

3) L’utopie dans la société culturelle

4) Pour aller plus loin : La contre-utopie

Origine du terme utopie
Le terme utopia est un néologisme grec forgé par Thomas More en 1516 pour désigner la société idéale qu'il décrit dans son œuvre en latin utopia . Il est traduit en français par utopie. Ce terme est composé de la préposition négative grecque ou et du mot topos qui signifie lieu. Le sens d'utopie est donc, approximativement, « sans lieu », « qui ne se trouve nulle part ». Cette œuvre a pour caractéristique d'être, d'une part, un récit de voyage et la description d'un lieu fictif (utopia) et, d'autre part, un projet d'établissement rationnel d'une société idéale (eutopia). Ces deux aspects du texte de Thomas More ont amené à qualifier d'utopie des œuvres très différentes.

En 1610, une nouvelle édition du même dictionnaire précise que le terme s’applique « à n’importe quelle région, contrée, localité située dans un lointain indéfini ». En un siècle à peine, la notion s’est élargie et elle ne cessera de le faire jusqu’à nos jours. Mais l’utopie a existé avant que ne fût forgé le terme qui la désigne. Son histoire ne commence pas en 1516, mais dans l’Antiquité.

En effet le rêve d’une société parfaite remonte, dans la culture occidentale, à l’Antiquité grecque, au Ve siècle avant notre ère. C’est elle qui inspire les auteurs d’un genre littéraire nouveau, le récit d’utopie qui décrit, dans un pays imaginaire, un idéal d’organisation politique de la communauté humaine qui n’a cessé d’alimenter le débat politique. Malgré les critiques dont elle a fait l’objet tout au long du XXe siècle, la notion d’utopie reste toujours d’actualité.

Définition

L'utopie (utopia) est la description d'une société idéale. Elle procède d'ailleurs d'une tradition

en relation

  • Boulou
    65763 mots | 264 pages