Anthropologie

Pages: 12 (2949 mots) Publié le: 14 avril 2012
« Qu’est-ce que l’anthropologie ? »

Pour commencer, Kilani nous prévient dans Introduction à l’anthropologie (p.19), qu’il est illusoire de « donner une définition claire et succincte de l’anthropologie ». À partir de là, on peut tenter d’esquisser ce qu’est l’anthropologie culturelle et sociale à travers l’identification de son objet d’étude, les méthodes propres à cette discipline puis, dudiscours scientifique qui en ressort. Dans un dernier temps, je vais tenter de retracer un bref historique de l’évolution de cette science humaine, pour comprendre le paradigme relativiste dans lequel elle s’inscrit actuellement. Tout d’abord, l’objet d’étude de l’anthropologie est révélé par son étymologie : l’Homme. Ainsi, l’objet anthropologique est un sujet, c'est-à-dire que l’anthropologueétudie des interactions de femmes et d’hommes dans un cadre socio-culturel, par opposition aux sciences dites « dures » qui ont une distinction claire entre le scientifique et son objet d’analyse. L’anthropologie, faisant partie des sciences humaines, ne peut pas théoriser, mathématiser son objet, de plus, les langages abstraits lui sont inutiles pour sortir du contexte et peuvent créer desconfusions, notamment dans le sens commun. En conséquence, l’anthropologie peut être définie comme une science sociale empirique qui a pour objet la diversité sociale et culturelle dans son ensemble : elle étudie les différents groupes culturels et les diverses sociétés existantes et tente, à l’aide d’observations, de décrire leur logiques sous-jacentes et leur fonctionnements. Avant d’introduire ce qu’estplus spécifiquement le projet anthropologique, il me semble nécessaire d’expliciter la notion de culture, concept récurrent et central de l’anthropologie culturelle et sociale. Dans « L’imbroglio ethnique en quatorze mots clés » (p.64), Annamaria Rivera définit la culture comme « l’ensemble de coutumes et d’habitudes, de connaissances et de croyances, de pratiques sociales, religieuses etsymboliques qui identifient un groupe humain déterminé ».1 La culture comprend ainsi l’ensemble des traits spécifiques et interdépendants d’un groupe et donc, ne peut être comprise que parce qu’elle a une cohérence, et forme une totalité organisée. De plus, Malinowski, adepte de la pensée relativiste, ajoute que « toutes les cultures sont diverses et toutes les diversités sont égales ». À travers cettecitation, on remarque la réalité universelle de la culture : que chaque groupe social a une culture particulière, et malgré leur diversité, elles sont égales. Ainsi, pour que l’articulation – assez paradoxale – diversité/particularité ait un sens, on part de l’idée que malgré les différences entre les cultures, elles sont égales – dans le sens où elles répondent aux mêmes principes –, rationnelleset partagent de nombreux invariants. Ce qui nous amène à formuler le projet anthropologique, qui consiste à « penser le rapport de l’unité et de la diversité de l’humanité » (Kilani, Introduction à l’anthropologie, p. 21), à relier le particulier à l’universel ; le but anthropologique étant de trouver, à travers la comparaison, le fond commun, les structures semblables se réalisant dans chaquesociété sous une forme particulière. L’anthropologie devient ainsi une entreprise de traduction des cultures. Pour illustrer ceci, prenons l’exemple du rituel du mariage ladakhi tiré de l’analyse du livre « la violence du religieux » (pp 138-151).

1

Voir effacé éventuellement

1

Dans la région du Ladakh, en Inde du Nord, au moment du mariage, la future mariée doit quitter sa maison pouraller vivre chez son futur époux. Pour cela, des jeunes hommes, reproduisant symboliquement un mythe de la culture ladakhi, sont chargés d’aller l’ « enlever » de son domicile et d’affronter la résistance familiale. Le rituel terminant par la conquête de la mariée qui sera amenée dans sa nouvelle demeure, sera suivit d’une fête triomphale. On observe un phénomène semblable dans la Rome antique....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Anthropologie
  • Anthropologie
  • anthropologie
  • Anthropologie
  • Anthropologie
  • anthropologie
  • Anthropologie
  • Anthropologie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !