Arès

Pages: 8 (1987 mots) Publié le: 22 septembre 2010
Arès

I-Introduction

Arès (ὁ Ἄρης, εος) est le fils de Zeus (ὁ Ζεύς, διός) et d’Héra (ἡ Ἥρα, ας) dieu de la guerre (ὁ πόλεμος, ου), et, selon les mythologues, personnification de l’orage (ἡ θύελλα, ης) : c’est en Thrace, dans la rude région du Nord d’où viennent les tempêtes (ὁ χειμών, ῶνος), qu’il a son séjour sur la Terre. Dieu violent (βίαιος ) avide de carnage, il ne respire que lemeurtre, et monté sur un char (τὸ ὄχημα, ατος )dont les coursiers l’emporte avec une rapidité impétueuse, il sème partout la mort (ὁ θάνατος, ου) sur son passage : aussi est-il un objet d’épouvante pour les hommes, et d’aversion pour les dieux , surtout pour les divinités solaires (Zeus, Athéna…) avec lesquels il est naturellement en lutte. Bien que faisant partie des douze grands dieux de l’Olympe (ὁὌλυμπος, ου), Arès n’a jamais tenu en Grèce, dans le culte ni dans les croyances, le rang que Mars occupe dans le Panthéon romain ; il n’est le dieu protecteur d’aucune race, d’aucune cité ; et, s’il joue dans l’Iliade (ἡ Ἰλιάς, άδος), poème de guerre, le rôle que lui assigne naturellement sa qualité de dieu belliqueux (πολεμοχαρής), il semble que le caractère farouche et violent de cette divinitéait répugné à un peuple plus propre aux travaux de la pensée et aux agitations même turbulentes de l’agora qu’aux conflits de la force et aux luttes sanglantes (le sang : τὸ αἷμα, ατος) .

III-Arès, dieu de la guerre

Arès est le dieu de la guerre, de la brutalité, du carnage et de la destruction. Il va au combat (ἡ μάχη, ης) accompagné de sa sœur Éris (la Discorde), ses fils Déimos (laTerreur) et Phobos , ainsi que d'Ényo, déesse des batailles. Lui-même est souvent appelé Ἐνυάλιος, « le furieux ». Traditionnellement, les Grecs interprètent son nom comme un dérivé du mot « tueur », ἀναίρης.
Arès partage son domaine d'intervention avec Athéna. On présente souvent celui-ci comme l'incarnation de l'aspect sauvage (ἄγριος), brutal (kτηνώδης) et désordonné du combat, Athénareprésentant l'ordre de la bataille entre peuples civilisés. Cependant, Athéna peut elle aussi se montrer brutale et sans pitié, par exemple lorsqu'elle écorche le Géant Pallas. Le bouclier d'Achille représente les deux dieux sur un pied d'égalité, « tous deux en or et d'or vêtus, beaux et grands avec leurs armes (τὸ ὅπλον, ου), comme des dieux. » De même, le plus court des hymnes homériques qui lui estconsacré évoque « la terrible (δεινή) déesse qui s'intéresse, avec Arès, aux travaux de la guerre, au pillage (ἡ λεηλασία, ας) des villes et aux clameurs guerrières. » Néanmoins, les deux dieux se distinguent : Athéna peut abandonner son rôle guerrier pour un autre, alors qu'Arès se résume à être un dieu de la guerre.
Arès est haï des autres dieux, en particulier Zeus, lequel lui déclare dansl'Iliade :
« Je te hais plus qu'aucun des dieux qui vivent sur l'Olympe
Car tu ne rêves que discordes, guerres et combats. »
Héra, sa mère, ne l'apprécie guère plus, dépitée qu'elle est de le voir prendre parti pour les Troyens pendant la guerre de Troie. Elle déclare pareillement à son sujet :
« Zeus Père, n'es-tu pas outré des sévices d'Arès ?
Combien de braves Achéens n'a-t-il pas fait périr
àtort et à travers ! J'en suis navrée, et cependant
Aphrodite et Apollon à l'arc d'argent sont tout heureux
d'avoir lâché ce fou qui ne connaît aucune loi. »
Dans son Œdipe à Colone, Sophocle peut ainsi le proclamer « le dieu à qui tout honneur est refusé parmi les dieux ».
Son nom désigne toute forme de mort violente, et plus particulièrement la peste. La guerre est surnommée « danse d'Arès »dans les épopées. Les Grecs voient en lui le « dieu des larmes ». Seul l’Hymne homérique qui lui est consacré, le montre sous un jour bienveillant et le nomme :
« Cœur hardi , porteur de bouclier sauveur des cités, coiffé d'airain,
Aux mains robustes, infatigable, fort par la lance, rempart de l'Olympe,
Père de la Victoire (ἡ νίκη, ης), heureuse conclusion des guerres, auxiliaire de Thémis...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ares
  • Ares
  • ares gip
  • Arès et aphrodite
  • L'odyssée ares et aphrodite

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !