Arabisation des administrations marocaines: pour ou contre?

Pages: 7 (1518 mots) Publié le: 29 avril 2012
Le Maroc est un Etat de l’Afrique du nord, il fait partie des Etats du Maghreb et c’est le plus occidentalisé d’entre eux du fait de son rapprochement de l’Europe puisque seuls 13 kilomètres les séparent. Mais avant toute chose, le Maroc est un pays arabo-musulman dont la langue officielle est l’arabe, langue maternelle de tous les marocains arabophones.
Le Maroc, comme la plupart des paysd’Afrique a connu un passé colonial plutôt intense. Il a été un des derniers pays à avoir été colonisé par l’Europe. La France, pendant la période du protectorat a réorganisé l'administration du gouvernement, pour mieux asseoir son autorité. Mais même après son départ, le Maroc est-il devenu un pays libre ? Car bien que le protectorat n’ait duré que 44 années, il a changé les systèmes institutionnels,et comme résultat, le Maroc ne pouvait pas retourner à sa forme originelle. Les legs de la culture française, considérée autrefois comme la culture supérieure, associée à la société élite, ayant une mission civilisatrice des colonies, ont laissé des problèmes sociolinguistiques qui n’ont pas encore été éliminés.
La langue officielle imposée lors du protectorat était évidemment le français. Mêmele système d’éducation a été affecté de telle sorte que les élèves grandissaient en considérant le français comme la langue de sophistication et d’intelligence. Adultes, ils utilisaient le français dans tous les domaines officiels c’est devenu la langue d'éducation nécessaire dans les secteurs "modernes". Ce fait s’est poursuivi même après l’avènement de l’indépendance. On voit le même cyclenégatif dans les secteurs administratifs. Le pays devient plus moderne, et plus centralisé. Il y a plusieurs positions d'emploi dans le domaine "moderne", mais, soit les Marocains ne sont pas qualifiés (car ils ne parlent pas le français) soit ils ne les veulent pas car il faut parler français. Or, ce n'est pas étonnant qu'une des premières préoccupations en 1956 du nouveau gouvernement, et du peuple,fût l'arabisation, une politique qui devait progressivement remplacer le français par l’arabe classique.
De nos jours, le projet de l’arabisation de l’administration et de la vie publique est de retour devant la commission des lois du parlement marocain. Ce sujet a suscité de nombreux débats politiques, culturels, linguistiques et législatifs, il a connu eu des partisans comme le partide l’Istiqlal, le défenseur officiel de ce projet, comme il a fait face à de nombreuses et diverses critiques.


Le français fait partie de notre histoire, de notre culture en tant que Marocains. Ceci est indéniable. Refuser que le français soit utilisé dans les administrations publiques est entendu par certains comme une honte de notre passé.
C’est la langueprincipale des secteurs importants de l’Etat marocain. Utilisée en économie en marketing, en management, en sciences, grosso modo, dans tous ce qui aujourd’hui, est appelé un domaine prometteur.
Elle est même devenue la langue maternelle de plusieurs familles et enfants, fils des parlementaires, des ministres qui défendent l’arabisation du Maroc. Sans oublier les grands hommes d’affaires pour qui cettelangue est primordiale. Cette élite francophone envoie ses progénitures dans des écoles étrangères ou dans les établissements des missions francophones ou anglophones au Maroc, pour qu’ils deviennent les décideurs de demain.
Le français ou encore l’anglais sont les langues les plus utilisés lors des congrès mondiaux et lors des rencontres entre les pays, elles facilitent l’échange et lacommunication. C’est pour cela qu’un bilinguisme ou même un multilinguisme ne peuvent qu’être un atout vu que le Maroc, en tant que pays en voie de développement, est en concurrence avec de nombreux pays dotés d’une population multilingue. Etre unilingue constituerait un vrai handicap et limiterait un futur prometteur.
Certains rejettent cette politique d’arabisation sous prétexte que l’arabe...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Administration marocaine
  • Les Nouvelles Attributions Du Parlement Marocain En Mati Re De Contr Le Sur L Action Gouvernementale
  • Administration
  • Administration
  • L ARABISATION AU MAGHREB
  • POUR UNE ADMINISTRATION
  • Administration
  • Administration

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !