Argumentatio n

1417 mots 6 pages
ARGUMENTATION

I - Les démarches de l’argumentation

- L’ironie : affirmer le contraire de ce que l’on veut faire entendre.

- Convaincre : faire appel à la raison du lecteur (indices de l'énonciation rares ou absents, structure claire et rigoureuse, procédés tels que la concession…)

- Persuader : faire appel aux sentiments

- Délibérer : discuter et analyser une situation en vue de prendre une décision. On mobilise des arguments contradictoires afin d’arrêter son choix. Cela peut être un discours intérieur ou à plusieurs.

II – Les procédés de l’argumentation

- Les figures d'animation, d'analogie, de substitutions (la comparaison, la métaphore et la métonymie, la personnification, l'antonomase et la prosopopée).

- Les figures d'insistance (l'hyperbole, l'anaphore, le pléonasme, l'inversion, la gradation et l'apostrophe).

- Les figures d'opposition (l'antithèse et l'oxymore).

- Les figures d'atténuation (l'euphémisme, la litote).

III - Les genres de L’argumentation

- Apologue : court récit en vers ou en prose, généralement allégorique, expose plaisamment une vérité morale. Il conjugue une partie narrative à une partie argumentative délivrant un enseignement moral. Les sous-genres de l'apologue sont: le conte philosophique (cf.Voltaire, Montesquieu), la fable (cf.La Fontaine, Ésope), la parabole (cf. La Bible) et l'utopie.

- Fable : genre poétique qui combine une part narrative (le récit) et une part argumentative (la morale). Variété d’apologue.

- Essai : texte où l’auteur défend sa thèse en son nom en se fondant sur son expérience et sa réflexion personnelle.

- Pamphlet : texte violemment agressif, dominé par le registre polémique.

- Conte philosophique : récit qui utilise l’arme du ridicule contre les institutions et les systèmes de pensée attaqués par l’auteur. Recours à l’ironie qui dévoile l’envers d’un univers en apparence idyllique. Attaque tout ce qui s’oppose à la philosophie des Lumières

en relation

  • Argumentatio
    1759 mots | 8 pages
  • Argumentatio, ce qu'il faut savoir
    2883 mots | 12 pages
  • « Herméneutique philosophique et herméneutique biblique » chez paul ricoeur
    3133 mots | 13 pages
  • Cour-les grands courants de la philosofie
    2699 mots | 11 pages
  • L'adversus hermogenem de tertullien
    2880 mots | 12 pages
  • Les types de textes
    8897 mots | 36 pages
  • 314120 001 C
    7209 mots | 29 pages
  • Cours de philosophie du droit
    19923 mots | 80 pages