Argumentatio

1759 mots 8 pages
n
L’argumentation : convaincre, persuader,délibérer

Problématique : Quels sont les différents procédés utilisés par les auteurs pour rallier les lecteurs à leurs thèses ?

I - Les démarches de l’argumentation

- L’ironie : affirmer le contraire de ce que l’on veut faire entendre.

- Convaincre : faire appel à la raison du lecteur (indices de l'énonciation rares ou absents, structure claire et rigoureuse, procédés tels que la concession…)

- Persuader : faire appel aux sentiments

- Délibérer : discuter et analyser une situation en vue de prendre une décision. On mobilise des arguments contradictoires afin d’arrêter son choix. Cela peut être un discours intérieur ou à plusieurs.

II les procédés de l'argumentation

voir : fiche sur les figures de style fiche sur les figures de rhétorique à consulter :

Figures de rhétorique
Première partie

I. Définitions

Comparaison : figure dans laquelle nous avons un comparé, un comparant et un comparatif : il est beau comme un Dieu

Métaphore : image et comparaison sans comparatif : il a la ruse d’Ulysse

Métaphore filée : Suite de métaphores sur un même thème : oublier ce flot de paroles qui semble ne jamais trouver la mer où se jeter

Allegorie : C’est le fait de représenter une idée par une image : représentation de la mort sous forme d’une vieille femme avec une faux.

Prosopopée : discours direct d’un être disparu, d’une personification, d’une allégorie : la cigale dit à la fourmi

Elles sont très nombreuses dans les fables, il s’agit en fait de personnifications.

La métonymie : C’est l’emploi d’un nom pour un autre : les planches pour dire la scène

Elle désigne le contenu par le contenant : Boire un Verre.

C’est l’œuvre par son auteur : c’est un Proust

Il y a donc trois sens possibles de cette figure de style qu’est la métonymie.

Synecdoque : C’est le fait de remplacer le nom d’une chose par l’une de ses caractéristiques : Paris pour dire la capitale

Périphrase :

en relation

  • Argumentatio n
    1417 mots | 6 pages
  • Argumentatio, ce qu'il faut savoir
    2883 mots | 12 pages
  • « Herméneutique philosophique et herméneutique biblique » chez paul ricoeur
    3133 mots | 13 pages
  • Cour-les grands courants de la philosofie
    2699 mots | 11 pages
  • L'adversus hermogenem de tertullien
    2880 mots | 12 pages
  • Les types de textes
    8897 mots | 36 pages
  • 314120 001 C
    7209 mots | 29 pages
  • Cours de philosophie du droit
    19923 mots | 80 pages