Aristote

Pages: 82 (20323 mots) Publié le: 11 septembre 2015

Chapitre 1

(192b8-193a10) 92. Parmi les êtres, en fait, les uns existent par leur nature (01), les autres par d'autres causes; par leur nature, ce sont les animaux et leurs parties, les plantes et les corps simples, comme la terre, le feu, l'air et l'eau. Ces êtres, en effet, et ceux de même sorte, nous disons qu'ils existent par nature. Or, tous les êtres que nous venons de nommer diffèrentmanifestement de ceux dont la constitution n'est pas due à leur propre nature. Tous les êtres dus à une nature, en effet, ont manifestement en eux-mêmes le principe de leur mouvement et de leur repos, les uns quant au lieu, les autres quant à l'augmentation et à la diminution, d'autres encore quant à l'altération. Au contraire, un lit et un manteau, et tout autre genre tel que s'y rencontre chaqueattribution dans la mesure où elle est due à l'art, ne détiennent aucune impulsion innée au changement; ils n'en ont que dans la mesure où, par accident, ils sont en pierre ou en terre ou en quelque mélange de ces éléments. 93. Une nature, par conséquent, est un principe et une cause de mouvement et de repos en ce en quoi elle se trouve en premier, par soi et non par accident. 93bis. Je dis nonpar accident, parce qu'on pourrait, étant médecin, devenir pour soi-même cause de guérison. Pourtant, ce ne serait pas pour autant qu'on guérirait qu'on détiendrait la médecine; ce serait plutôt par accident que le même serait médecin et guérirait; c'est pourquoi aussi ces caractères ont souvent des sujets distincts. Il en va pareillement aussi de chacune des autres choses fabriquées; car aucuned'elles ne détient en elle-même le principe de sa fabrication. Au contraire, certaines le trouvent en des agents extérieurs: c'est ce qui arrive avec une maison, par exemple, et avec tout objet issu du travail de la main. D'autres, toutefois, ont bien en elles un principe de mouvement, mais non par elles-mêmes: ce sont toutes celles qui deviennent par accident causes pour elles-mêmes. Une nature,donc, c'est ce que nous avons dit. 94. Possède une nature, par ailleurs, tout ce qui possède un tel principe. Et tout être tel est une substance, car la nature est toujours une espèce de sujet et dans un sujet. 95. En outre, c'est tout être tel qui est conforme à une nature, ainsi que tout ce qui lui appartient par soi: par exemple, pour le feu, se porter vers le haut; cela, en effet, n'est pas lanature du feu; cela n'en a pas non plus la nature; mais cela est dû à sa nature et conforme à sa nature. Ce qu'est une nature (2), voilà qui est dit, ainsi que ce que c'est d'être à cause d'une nature et conforme à une nature. 96. Quant à essayer de démontrer que des natures existent (3), ce serait ridicule; il est manifeste, en effet, qu'il y a beaucoup d'êtres comme on a décrit. Or démontrer lemanifeste par l'obscur, c'est le fait de qui n'est pas capable de discerner ce qui est connaissable par soi et ce qui ne l'est pas. Qu'on puisse être affecté de ce défaut, le constat n'en est pas trop difficile; c'est ainsi qu'un aveugle de naissance pourrait bien raisonner sur les couleurs. Le discours de pareilles gens, par suite, porte nécessairement sur les mots et ne représente rien (4).

Leçon1

#141. — Auparavant, au premier livre, le Philosophe a traité des principes des choses naturelles; il traite ici des principes de la science naturelle. Or ce qu'il faut connaître en premier, dans une science, c'est son sujet et le moyen par lequel elle démontre. Aussi ce second livre est-il divisé en deux parties: dans la première, Aristote établit sur quoi porte la considération de la sciencenaturelle; dans la seconde (194b16), il établit de quelles causes elle démontre. La première partie se divise en deux autres : dans la première, il montre ce qu'est une nature; dans la seconde (193b22), de quoi traite la science naturelle. La première partie se divise en deux autres : dans la première, il montre ce qu'est une nature; dans la seconde (193a10), de combien de manière on l'attribue....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Aristote
  • Aristote
  • Aristote
  • aristote
  • Aristote
  • Aristote
  • Aristote
  • Aristote

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !