Arthur rimbaud

Pages: 6 (1348 mots) Publié le: 5 janvier 2011
RIMBAUD  MA BOHEME

Un voyage libre et illimité

1 Le titre

La bohème évoque une errance sans but, un voyage sans itinéraire précis.

2 Absence de contraintes

   Cette liberté suppose un espace affranchi de toutes limites : ici, les termes qui l'énoncent évoquent l'immensité idéale ou les lieux indéfinis du vagabondage :
❑ Verbes de mouvement : je m’en allais,(emploi absolu, sans complément) j’allais sous le ciel (ccl mais très vague), insistent sur l’importance de l’action au détriment de la destination
❑ Emploi de l’imparfait à valeur itérative, qui traduit la multitude et la longueur de ses déplacements (Rimbaud quitte souvent le domicile familial, artiste coureur de chemins à la recherche d’espace et de liberté)
❑Indications de lieux : les lieux sont illimités : sous le ciel, à la Grande –Ourse, ou représentent les images traditionnelles du voyage : auberge, au bord des routes. Ces indications sont mises en valeur par leur situation dans le vers : à la rime ou après une coupe inattendue.
❑ Rapidité : elle ajoute à l’idée de liberté, ma course, qu’on peut assimiler à une fuite, comme entémoigne l’attitude de révolte du poète, les poings dans mes poches, en signe de colère, et l’absence de motivation, de but apparent à ce voyage.
❑ Absence de contraintes horaires : ces bons soirs, mes étoiles, les ombres fantastiques, témoignent d’un voyage qui ne s’arrête pas pour rentrer quelque part le soir.

1 Un vagabondage heureux

 La liberté est inséparable de la notionde bonheur, même si les conditions matérielles du poète ne sont pas très bonnes.
❑ Absence d’argent : son aspect physique l'apparente à un vagabond, son pantalon est troué v.5, ses poches également v.1, sa chemise est transparente à force d’être usée v.2, il n’a qu’un seul et unique pantalon v.5, ses souliers sont usés v. 14. Il dort à la belle étoile en contemplant le cielv.7-8, immense horizon qui s'offre à lui et est synonyme de liberté.. Il reprend l'image du Petit Poucet perdu dans la forêt mais ses repères ne sont pas des petits cailloux. Mais cette absence de moyens est vécue comme un plaisir comme le souligne tout un réseau de caractérisations mélioratives : idéal, splendides, doux, bons, fantastiques.
❑ Communion avec la nature : La nature estlieu de protection.
  Elle se prête, par les sensations visuelles et auditives qu'elle suscite, aux rêves et aux désirs : mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou je les écoutais.
  Elle prend la figure d'une femme troublante : doux frou-frou, réconfortante et maternelle Grande-Ourse. Elle accueille l'enfant fugueur et lui offre l'assurance d'unecomplicité, elle pourvoit aux nourritures terrestres : des gouttes de rosée à mon front, comme un vin de vigueur. Mais il la veut toute pour lui, pour cela il va multiplier les possessifs et les pronoms personnels. On notera 8 fois je et 8 fois l'adjectif possessif mon, ma ou mes. Mes étoiles, Mon auberge, mes souliers sont comme une appropriation, une filiation avec sa nouvelle mère, la nature. Même lesombres fantastiques ne suscitent pas sa crainte : rimant au milieu.
❑ Présence de l’amour : le v.4 associe le voyage et le rêve plein d’enthousiasme juvénile.
Ce poème exprime d'abord le bonheur d'être au contact d'une nature complice et dans la liberté des sensations, mais aussi celui d'errer autant dans l'espace que dans l'imaginaire.

Les voies de la créationpoétique

Le titre a un double sens : il associe au voyage et à la liberté l’image de la fantaisie et de l’insouciance des milieux littéraires et artistiques connus sous le nom de bohème. Le sous-titre du poème est également explicite : il met en évidence l'insouciance et la liberté joyeuses de la vie évoquée, et se retrouve aussi dans l'écriture qui joue avec les codes poétiques. Tout le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Arthur Rimbaud
  • Arthur rimbaud
  • Arthur rimbaud
  • Arthur rimbaud
  • Arthur rimbaud
  • Arthur rimbaud
  • Arthur Rimbaud
  • Arthur rimbaud

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !