Article sur alexandra midal

Pages: 5 (1123 mots) Publié le: 13 mars 2013
Les années 2000 ont été marquées par de nombreuses publications concernant le système disciplinaire et les découpes problématiques qu’il implique. L’anthropologie, la sociologie mais aussi l’architecture et l’histoire de l’art se sont successivement demandées en quoi elles pouvaient être considérées comme des champs disciplinaires à part entière. Dans quelle mesure, en se situant si souvent àla croisée de pratiques si diverses, elles pouvaient encore avoir le statut de disciplines autonomes ? Grâce au récent travail d’Alexandra Midal, le design n’échappe pas à cette remise en question générale. Cette recherche fournit-elle pour autant de vrais éléments de réponse ?

Publié à la fin de l’année 2009, Design, Introduction à l’histoire d’une discipline ne se présente pas, a priori,sous la forme d’une énième histoire du design. Malgré ce que laissent craindre les premières pages de l’ouvrage, cette "histoire simple, courte et accessible du design", cette "histoire en format poche, facile et agréable à lire" se veut inédite. Ce ne sera pas du Raymond Guidot ni du Danielle Quarante, nous annonce l’auteur qui juge que ces théoriciens concentrent trop leur étude sur "la techniqueet l’innovation dans la création des objets industriels". Si ce postulat est d’ores et déjà contestable, on remarquera également qu’Anne Bony est ici esquivée alors qu’elle a, pour sa part, déjà beaucoup œuvré dans le domaine de la vulgarisation, dans le domaine du design agréable à lire. Mais, passons sur ce détail…

Une histoire politique du design

La publication d’Alexandra Midal estvéritablement inédite dans la mesure où elle propose une histoire du design sans image et, quelque part, sans objet (position tellement difficile à tenir qu’on aura tout de même plaqué en couverture la photographie, bien convenue, d’un fauteuil d’Alvar Aalto). Si la démarche est difficile à assumer, tant le design est communément et historiquement associé à la production intensive d’artefacts,elle reste toutefois intéressante, enthousiasmante. Aussi théorique soit elle, on a envie de tenter l’aventure. En prenant le parti de "taire l’importance des échanges entre d’un côté, le design et les arts plastiques, le dialogue entre les avant-gardes et le design […], de l’autre, le design et l’architecture", Alexandra Midal prétend pouvoir revenir aux sources d’une discipline singulière. Sonhistoire, "politique" comme elle le répète à plusieurs reprises, tend à retrouver les bases d’une pratique "autoréférencielle et autonome".

Dès lors, son approche convoque des références qui, effectivement, n’ont pas souvent été soulevées pour expliquer l’émergence de cette pratique. Le texte s’ouvre par exemple sur les figures de Catharine Beecher et de Christine Frederick qui, à la fin duXIXe siècle, ont tenté de transposer, au sein de la sphère domestique, les principes du taylorisme nés dans le monde ouvrier. Celles-ci proposent, assez tôt dans l’histoire, d’apporter l’eau courante dans les cuisines, et, d’une manière plus générale, d’automatiser l’ensemble de la maison afin d’émanciper la femme qui y siège. Elles contribueraient ainsi à "faire aboutir la démocratie", ce qui, auxyeux d’Alexandra Midal, s’affirme très vite comme la visée première du design.

Dans cette quête particulière, l’auteur revient également sur des détails que l’on pourrait avoir oubliés ou n’avoir même jamais rencontrés. Elle rappelle notamment que le premier usage du terme "design" est attribué au "pugnace Henri Cole" (comprenons Sir Henry Cole) et remonterait à l’année 1849. Cetteéminence grise du Prince Albert, coorganisateur de la première Exposition Universelle, est lui aussi une de ces figures négligées par la plupart des histoires du design, un de ces personnages qui, au côté d’un certain docteur Cazalis, rédacteur de plusieurs traités d’aménagement intérieur, au côté du critique John Gloag qui met en avant le concept de "good design" ou encore d’Edgar Kaufmann Jr.,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Alexandra
  • Alexandra
  • Alexandra le grand
  • Article
  • Article
  • Articles
  • Article
  • Article

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !