Au guet

Pages: 69 (17081 mots) Publié le: 25 mars 2013
Au Guet-apens
Maître Mô [Avertissement : ce récit est très (trop) long, il comporte 17089 mots (!), j'en ai conscience, mais je n'ai pas su faire autrement, je ne voyais pas comment vous emmener avec moi là-bas en en supprimant des passages : tant pis (Au moins, je peux espérer qu'il vous "fera de l'usage", comme on dit dans le Nord..) ! J'ai pensé un temps le publier en plusieurs fois, maisj'aurais forcément dû le couper à des endroits qui auraient obligé le lecteur potentiel à attendre la suite, ce que j'ai supposé être désagréable -d'autant qu'il y a plusieurs suites... Bref, donc, le voilà, en un seul tenant. D'autre part, statistiquement et me connaissant, il y a sûrement des fautes, d'accord notamment : je vous prie par avance de bien vouloir m'en excuser... Enfin, il s'agit, plusque jamais, d'un récit subjectif, comme toujours (je ne trompe personne, c'est indiqué au fronton du blog) : certaines considérations sont le reflet de mon ressenti, pas forcément de l'objective réalité, dont je me demande d'ailleurs si, finalement, vieux et vaste débat, elle existe vraiment ...] Ahmed entre dans le box des accusés, toujours aussi minuscule, particulièrement entre ses deux grandsflics d'escorte, toujours aussi mal fagoté, comme s'il sortait d'un film des années 70, avec sa masse de cheveux crépus, son costume crème, pantalon pattes d'éléphant et veste cintrée à larges revers, chemise grise et large cravate à gros nœud, crème et grise évidemment. Comme d'habitude, il a l'air de sourire - ça n'est ni l'endroit, ni le moment, mais de cela, je ne m'inquiète pas : la Cour etles jurés s'apercevront rapidement que c'est en fait une mimique, qui ne le quitte jamais, et qui ne signifie rien, même si parfois, comme maintenant, on aimerait la lui ôter. Dans un instant, la greffière va lire l'arrêt qui a renvoyé Ahmed devant la Cour d'Assises, énumérant ce faisant les charges que la Chambre de l'Instruction a estimé suffisantes pour qu'il soit accusé d'avoir assassiné safemme, avec la complicité de Roger. Juste après, la Présidente, bien que la procédure française ne le prévoie pas, lui demandera seulement, avant que le procès, prévu sur trois jours, ne démarre effectivement, s'il reconnaît les faits ; elle sait, comme moi, qu'Ahmed répondra que non, qu'il est innocent - c'est ce qu'il affirme depuis son arrestation, trois ans plus tôt. Je le regarde, assis encontrebas par rapport à lui, tandis qu'il décline son état civil, un micro grotesque emmanché sur un fil de fer roulé autour de son cou, et je serre la main gauche, celle qui est posée devant moi sur le bureau en bois de la Défense, en m'apercevant qu'elle tremble : Ahmed est innocent, je le sais depuis trois ans, je le crois - et je suis celui qui doit le défendre devant la Cour d'Assises : je suisterrifié. C'est une chose de plaider un acquittement parce que rien dans le dossier, selon vous, ou en tout cas aucune preuve formelle ou inéluctable, ne permet de condamner un homme, parce qu'il y a place au doute, lequel doit profiter à celui que vous défendez, coupable ou innocent ; c'en est une toute autre d'être l'avocat d'un homme dont vous êtes totalement persuadé de l'innocence, la "vraie",dont vous êtes certain qu'il ne ferait ni n'a jamais fait le moindre mal à personne, dont vous ressentez, cruellement, lourdement, depuis plusieurs années, qu'il est victime de ce qui, déjà, ressemble à une erreur judiciaire ... Non pas que, dans les deux cas, vous n'ayez pas en charge sa défense, et ne deviez pas y consacrer tout ce que vous pourrez ; mais, dans le second, une peur viscéralepèse sur vous : vous n'avez plus seulement cette obligation de moyens, mais celle d'un résultat, à tout prix, l'échec serait trop énorme, trop injuste ... Ahmed est seul, devant la Cour : Roger, qui devait y être jugé à ses côtés sous la prévention de complicité d'assassinat, est mort en détention, il s'est mis une nuit à cracher du sang, entre l'arrêt de renvoi et le procès, l'action publique est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la maison du guet
  • la maison du guet
  • La maison du guet
  • La maison du guet
  • La maison du guet
  • La maison du guet
  • Résumé la maison du guet

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !