Banques et épargnes en europe

1618 mots 7 pages
Introduction: Le taux d’épargne des européens est de 14% du revenu disponible. L’épargne européenne est aussi constituer d’achat sur le marché financier ( actions, obligations, titres)
Keynes (économiste de la demande) dit qu’il faut consommer .
Les économistes classiques et néoclassiques (économiste de l’offre) selon eux l’épargne permet de faire des investissements et ces investissement permet d’augmenter l’offre. Tout est fait pour améliorer l’offre.
Depuis les années 80, la richesse est distribué à la production. pas de valeur ajoutée aux salariés.Les actionnaires font la loi dans les entreprise.
La dette publique ne doit pas dépasser 60% du PIB. le déficit ne doit pas dépasser 3% du PIB. Selon la balance des paiement nous avons un besoin de de financement de 40 milliards d’euro.
L’épargne des ménages est largement intermédié c’est à dire qu’il y a un intermédiaire financier (banque, assurance). Des produits standards sont proposés => placement intermédié.

Définition comptable de l’épargne

Un pays est un ensemble d’agent économique dans le cadre de la comptabilité nationale et l’épargne nationale.

Le PIB= l’ens des VA (production-conso intermédiaire) crée par les différents agents économiques+ TVA+ Droit de douane.
Revenu primaire= addition des différents agents (l’argent)
= EBE (E)+ revenus des salariés+impôts/production nets des subventions.
VAB= Rémunération des salariés+ remunération des capitaux++impôs sur la production nets des subventions le revenu disponible: revenu- impôts (Y-T)
L’épargne nationale est la différence entre le revenu nationale - conso finale (l’état+ménage)
S (épargne)= (Y dispo-C- T)+(T- G dépense publique)
= Y- (C+T) => économie fermée

Economie ouverte= equilibre emploi+ ressources =( C+I+G+X)-Y+M=>S (I+(X-M))
Epargne= revenu dispo- conso finale.
Il faut s’endetter si la balance n’est pas équilibré. On épargne s’il y a un excédent, donc on investit dans un autre pays, le pays prète.
A l’echelle

en relation

  • Exposé bnp
    1391 mots | 6 pages
  • Rapport lbp banque postale
    2599 mots | 11 pages
  • Audit des comptes consolides
    619 mots | 3 pages
  • Pre sentation du Groupe Attijariwafa Bank 1
    585 mots | 3 pages
  • corrigé cas le rôle des banques
    865 mots | 4 pages
  • Rapport stage crédit agricole
    2962 mots | 12 pages
  • Mobilisation et transformation de l'épargne au maroc
    13741 mots | 55 pages
  • Bts cgo - economie
    5222 mots | 21 pages
  • Actualités économiques fin 2010
    762 mots | 4 pages
  • L’épargne, l’investissement et le système financier
    1634 mots | 7 pages