baroque et néo classisme

528 mots 3 pages
Baroque =
Au niveau de la composition picturale, la peinture baroque se caractérise tout d'abord par l'utilisation de nombreuses couleurs chaudes et vives qui vont du rose au blanc en passant par le bleu. Ensuite, les contrastes sont très présents, avec des jeux de lumière et d'ombre qui peuvent être utilisés, par exemple, pour mettre en avant la masse musculaire de l’homme. Pour s’opposer à la Renaissance, qui a un éclairage de la toile uniforme, l’éclairage de la toile baroque se fait par taches. Cette technique attire notre attention sur certaines zones et en laisse d’autres dans la pénombre (utilisation du clair-obscur).
Toujours dans un esprit de contradiction avec la Renaissance, la toile baroque donne des expressions faciales aux personnages présents sur la toile pour faire passer des sentiments. Elle représente aussi principalement une asymétrie (l’action de la toile n’est pas spécialement au centre). Les lignes de force de la toile ne sont plus uniquement horizontales ou verticales mais également obliques ou courbes, ce qui a pour effet de donner une position instable aux personnages et une impression de mouvement. Cette impression de mouvement peut être renforcée par des drapés agités par le vent (vêtements en référence à l’antiquité ou bien disposés comme des rideaux pour faire une théâtralisation de la scène).

Le néoclassicisme =
Le néo (« nouveau » en latin) - classicisme définit de manière fondamentale la recherche d'une excellence dans le travail de l'art, que l'on qualifie en termes de recherche d'esthétique de « canon ». Ces canons représentent "Les Classiques".
En vérité, le néo-classique est la recherche d'un idéal. Un artiste, expérimenté dans la réalisation artistique des canons, ne se contente pas de reproduire simplement des modèles, mais il synthétise le travail de ses prédécesseurs tout en y apportant sa touche personnelle pour atteindre une excellence dans la réalisation de chacune de ses œuvres. Ce n'est pas un travail facile,

en relation

  • Cours histoire de l'art
    26805 mots | 108 pages