Baroque

3432 mots 14 pages
LE BAROQUE

L'éthymologie du baroque :
"Baroque" est un terme de joaillerie qui signifie en portugais (barroco) "perle de forme irrégulière". voisin du castillan berrucco, qui était lui-même entré dans la langue technique de la joaillerie au xvie siècle. Le « baroque » est issu de la première étymologie probablement croisé pour le sens avec le latin médiéval baroco, créé artificiellement au XVIIIe siècle par les scolastiques pour désigner une forme de syllogisme et qui, employé ensuite par moquerie par les adversaires de la scolastique, contribua à donner à baroque le sens de « bizarre, inutilement compliqué ».Le mot est dérivé du latin "verruca" qui peut prendre le sens de "éminence", "verrue", "défaut", ou encore "tâche".
Dans le Dictionnaire universel du Furetière, on trouve la définition suivante (en 1690) :terme de joaillier, qui ne se dit que des perles qui ne sont pas parfaitement rondes.
Cette définition, ainsi que le retour à l'étymologie nous indique bien la négation et la restriction. Au XVIIe siècle, ce terme est péjoratif car il qualifie tout ce qui est bizarre, hors des normes. Depuis le XXe siècle, les historiens de l'art appellent « baroques » les œuvres d'art du XVIIe siècle caractérisées par des thèmes comme l'illusion, la métamorphose, les courbes, le foisonnement du décor, l'ouverture sur l'infini.
Au départ, le terme n'est applicable que pour les arts figuratifs. Il n'existe pas d'art poétique baroque ni de règles canoniques ou formelles. Le baroque est l'art du mouvement ; c'est une esthétique, une vision du monde, un comportement, une manière de réagir à une crise.

Contexte :

Les guerres de Religion, qui sont des guerres civiles entre 1560 et 1598. La population est confrontée à la mort et à l'horreur. En effet, les guerres de religion opposent catholiques et protestants. Ce schisme est notamment concrétisé par le massacre de la Saint Barthélémy (en 1572), qui marque le début des hostilités qui ne prendront fin qu'en 1598,

en relation

  • baroque
    1115 mots | 5 pages
  • Baroque
    5422 mots | 22 pages
  • Le Baroque
    658 mots | 3 pages
  • Le baroque
    254 mots | 2 pages
  • Baroque
    2410 mots | 10 pages
  • Le baroque
    563 mots | 3 pages
  • Le baroque
    968 mots | 4 pages
  • le baroque
    1308 mots | 6 pages
  • baroque
    1322 mots | 6 pages
  • Baroque
    467 mots | 2 pages