Baudelaire, les fleurs du mal

1207 mots 5 pages
BAUDELAIRE, LES FLEURS DU MAL, SECTION « SPLEEN ET IDEAL » - PRESENTATION DE L’AUTEUR,
- DE L’ŒUVRE
- ET STRUCTURE DETAILLEE DE LA SECTION « SPLEEN ET IDEAL »

I. PRESENTATION DE LA VIE DE L’AUTEUR (1821.1867)

1821. Naissance à Paris de Charles Baudelaire : sa mère a 17 ans, son père en a 62 et meurt en 1827. Enfant timide marqué par la mort de son père.

1828. Remariage de sa mère avec le commandant Aupick : il ne le lui pardonnera jamais et conservera une haine à l’égard de son beau-père. Charles, enfant difficile, apprend à haïr à travers lui toutes les valeurs bourgeoises.

1839. Renvoi du collège Louis Le Grand, mais succès au bac. Le jeune homme a acquis une solide culture classique.

1841. Départ pour l’île Bourbon, retour en janvier 1842. Ce voyage lui a été imposé pour lui changer les idées et mettre fin à ses attitudes de provocation et de révolte. Mais cela ne modère pas Baudelaire qui fréquente les prostituées et attrape la syphilis : sa famille lui impose alors un conseil juridique pour lui retirer la libre disposition de sa fortune.

1842. Rencontre avec Jeanne Duval, une mulâtresse sensuelle qui a exercé sur les sens de Baudelaire son pouvoir tyrannique. Sotte, illettrée, d’une moralité douteuse, elle a accompagné la vie de Baudelaire.
1847. Baudelaire fait la cour à l’actrice Marie Daubrun. Il sera son amant par intervalles. Elle a représenté pour lui la tendresse.

1848. Baudelaire prend part aux émeutes de février. Haine pour la monarchie de Juillet qui incarne les valeurs bourgeoises. Baudelaire est un antibonapartiste déclaré et critique volontiers Napoléon III.

1852. Rupture provisoire avec Jeanne Duval, liaison avec Marie Daubrun, envoi de poèmes anonymes à Mme Sabatier, qui tenait un salon. Il s’agit d’une femme cultivée à laquelle il va vouer un véritable culte ; il lui avouera être l’auteur des poèmes en 1857.

1854. Baudelaire entreprend la traduction des Histoires extraordinaires, d’Edgar Allan Poe, car il ressent

en relation

  • Les fleurs du mal de baudelaire
    2697 mots | 11 pages
  • Baudelaire les fleurs du mal
    3310 mots | 14 pages
  • Baudelaire les fleurs du mal
    1304 mots | 6 pages
  • Les fleurs du mal, baudelaire
    1178 mots | 5 pages
  • Baudelaire Les fleurs du mal
    912 mots | 4 pages
  • Baudelaire les fleurs du mal
    30387 mots | 122 pages
  • Les fleurs du mal, baudelaire
    2507 mots | 11 pages
  • Baudelaire - les fleurs du mal
    946 mots | 4 pages
  • Baudelaire "les fleurs du mal"
    2176 mots | 9 pages
  • Baudelaire les fleurs du mal
    943 mots | 4 pages