Besse et pourquier

351 mots 2 pages
Pastrana Castro,Hugo 2010-2-F
1.Selon Besse et Porquier dans le point no.4 du chapitre 2, 'l'Article francais et ses descriptions, pourquoi parlent-ils d'un seul article en francais? Qu'est-ce que vous pouvez apporter avec une vision critique?

Parce qu’autrefois c’est-à-dire au XVIII siècle on a cru qu’en français,il n’y avait qu’un seul article le,la,l’, et les et que les noms français n’acceptaient aucun changement dans sa structure et que les articles n’offraient pas d’indication précise sur leur rôle dans la phrase puisque l’article ne fait que considérer le nom qu’il précède d’un point de vue différent; autrement dit les noms pouvaient être utilisés avec un seul article que ce soit féminin, masculin, singulier ou pluriel bref que sans article le nom serait trop vague, sans personnalité, voire imprécis.
Quant à ce que je pense là-dessus je crois que cela était trop général, ambigu étant donné qu’on ne savait ni le genre ni le nombre et à ce moment-là il n’y avait pas de marques pour pouvoir savoir si c’était singulier ou pluriel, masculin ou féminin par exemple dans le mot voiture on ne savait pas si c’était masculin ou féminin ou encore s’il s’agissait d’une ou plusieurs voitures.

2.Après avoir lu le chapitre 2 de Besse et Porquier sur 'l'Article Francais et ses descriptions', quel est l'apport que vous pouvez en tirer, quelle serait la leçon apprise?

À mon avis il y a plusieurs avantages car à l’exception des noms qui finissent par al au singulier aux au pluriel, à l’oral le nom ne change pas de forme: le vélo les vélos la maison les maisons

donc si maison avec s on sans s se prononce pareil mzõ] alors c’est l’article qui a la mission de différenciation entre le singulier et le pluriel.
D’une autre part on peut dire aussi que grâce à l’utilisation d’un article le nom prend du sens car ce n’est pas pareil si je dis :

le livre (de français) on

en relation