Biéthique as

525 mots 3 pages
Bioéthique
Définition : bio /vie et éthique/science morale : étude des problèmes moraux engendrés par la pratique médicale et la recherche en biologie.
Sciences des mœurs et de la morale considérée comme un ensemble de règles de bonne conduite médicale.
La bioéthique : c’est une réflexion (ou passe la frontière entre ce qui est permis et ce qui est interdit) dans la relation que nous entretenons avec le corps humain et le vivant .
La bioéthique est un mot qui a été vulgarisé : donneur de gamètes , mères porteuses, dons d’organes . on s’est peu interesser au sujet.
Manipulation du vivant : les nouveaux pouvoirs du vivant ; Dolly la première brebis clonée en Ecosse en 1996 a eu l’effet d’un tsunami .
La bioéthique : domaine encore mal connue mais ô combien incontournable à l’heure des plus grandes révolutions de la biologie et des technologies …du clonage aux thérapies géniques ,des OGM aux grands bouleversements de l’industrie agro-alimentaires, du développement exponentiel des nanotechnologies à la complexification croissante de l’industrie chimique .

Chiffres : en 2008 …. 4 620 greffes ont été réalisés ,1 563 pers ont été prélevées,5°/ des greffes ont été réalisées grace à des donneurs vivants,13 698 pers ont eues besoin de greffes ,218 st décédés faute de greffes

Causes : maladies héréditaires , maladies auto –immunes , stérilité ,maladies et anomalies génétiques, anomalies des chromosomes et du gène comme la mucoviscidose ,la dégénérescence neuromusculaire ,l’hémophilie ,trysomie 21 , les maladies rares , peu de donneurs,
Espèces naturelles menacées,
Souffrances physiques et morales des malades et de leurs proches
Côut : financier , matériel, humain ,environnemental….
Crimes : recherches de preuves par l’ADN
Méconnaissance de la bioéthique . Connaissances encore insuffisantes sur les technologies : la nannotehnologie et les nouvelles technologies (danger ,risques ou avantages)

Conséquences : effets néfastes de certains produits

en relation

  • Loi de biethique
    2004 mots | 9 pages
  • Bioéthique génétique et diagnostique prénatale
    4098 mots | 17 pages