Bonheur et chance

Pages: 9 (2156 mots) Publié le: 13 novembre 2012
bonheur : Etat de satisfaction parfaite, de contentement du corps, du coeur et de l'esprit.
• idéal : Adjectif désignant ce qui se rapporte à une idée. On l'oppose à empirique. On qualifie aussi d'idéal, quelque chose qui n'existe qu'en pensée. Substantif désignant un modèle à suivre (un idéal de vertu par exemple).
• imagination : L'image est, en psychologie, une représentation mentaled'objets non présents. L'imagination est, dans la psychologie classique, une activité de l'esprit qui fabrique des combinaisons nouvelles d'images. Pour Sartre (qui nie comme Alain la réalité de l'image mentale, reflet passif du réel) l'imagination, ou fonction imageante, n'est qu'une manière de viser un objet réel : le viser, l'« intentionner » comme n'étant pas là. Est dit imaginaire, toutproduit de l'imagination, en tant qu'il se distingue du réel. L'esprit humain est doué de diverses facultés, l'intuition sensible, l'entendement et l'imagination : celle-ci permet aux hommes de se représenter mentalement des objets non présents, autrement dit de les imaginer. Elle joue également un rôle essentiel dans l'invention, c'est-à-dire dans la production de fictions. Mais quelle est lapuissance créatrice de l'imagination ? Il semble que l'imagination est limitée aux objets que nous avons antérieurement perçus.
Lorsque Saint-Just affirmait : « Le bonheur est une idée neuve en Europe », il voulait sans doute souligner par là que, dans les démocraties, tous les obstacles au bonheur du corps social, qu’ils soient économiques ou social, pouvaient être levés. On constate toutefois que siles progrès scientifiques et techniques et plus généralement l’œuvre civilisatrice ne sont pas sans valeur dans la quête du bonheur, car ils permettent la satisfaction des besoins et des goûts de l’homme, un plus grand développement de ses talents et de sa personnalité, ils n’impliquent pas le bonheur. On peut se demander, dès lors, si le bonheur n’est pas, pour chacun de nous, un idéal del’imagination irréalisable et s’il constitue la véritable destination de l’humanité.
 


L'expérience amoureuse, l'amitié, l'amour parental et filial, sont ainsi susceptibles de se rapprocher d'un idéal de bonheur.  BÉATITUDE : Bonheur spirituel, total et définitif. Š Mais il n'est pas d'amour qui ne comporte aussi l'expérience de la souffrance, ne serait-ce que celle des séparations ou celle du deuil :l'amour rend vulnérable. Les réflexions sur le bonheur aboutissent à un certain pessimisme (cf. Freud, Malaise dans la culture), à la différence de la conception spinoziste de la joie comme accroissement d'être (et même visée de la béatitude).   PULSION : Elle est chez FREUD un concept-limite entre le somatique et le psychique. Elle comporte une source dans le corps (zone érogène), une poussée(c'est la force qui la caractérise), un but (recherche de la satisfaction, active ou passive) et un objet (le corps d'un autre ou le corps prore). 3. SATISFACTIONS PULSIONNELLES ET SUBLIMATION Š Les fantasmes sont liés à l'histoire personnelle, mais ils prennent forme aussi selon une structuration affective commune à tout individu. Les rêves de bonheur se réfèrent ainsi à des fantasmes originaires.Le pire des crimes, c'est de torturer ou massacrer les êtres humains pour faire leur salut ou leur bonheur selon sa propre idée."
(René Barjavel / 1911-1985 / Si j'étais Dieu…)

"La religion est si consolante.
On ne doit rien aux gens qui crèvent de misère, puisqu'ils ont la religion pour les consoler. Il ne tient qu'à eux de manger leurs croûtes avec délices ou même de se réjouir en nemangeant absolument rien. Les ventres creux sont des tambours excellents pour l'entraînement des miséreux à la conquête du Paradis. Tant pis pour eux s'ils ne comprennent pas leur bonheur."
(Léon Bloy / 1846-1917 / Exégèse des lieux communs)

"... ils [les chrétiens] s'élèvent contre Dieu et lui font injure, lorsque, pour gagner des méchants, ils les dupent de folles espérances, prêchant aux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le bonheur et la chance
  • Le bonheur est il une question de chance?
  • Le bonheur est-il une affaire de chance ?
  • le bonheur est-il une question de chance ?
  • le bonheur es-il une question de chance?
  • Le bonheur doit-il quelque chose à la chance?
  • Notre bonheur doit-il quelque chose à la chance ?
  • chance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !