Captain America histoire des arts

578 mots 3 pages
Troisième Histoire des Arts Histoire
Domaine :
Arts du visuel
Titre :
Captain America
Thématique :
Arts, Etats et pouvoir
Présentation de l'oeuvre.
Couverture d’un comic américain (bande dessinée) de 1954, dont le titre est Captain America. C'est le
78è numéro de ce ce comic créé en 1940.
Le dessinateur est John Romita.
Le scénariste est Stan Lee. Il est le co-créateur d’une centaine de super-héros (Hulk, Spider-Man…).
Ce comic a été publié par les éditions Marvel Comics.
La couverture doit
…afficher plus de contenu…

● Les communistes sont représentés comme des êtres dangereux mais aussi lâches.
✗ Le soldat communiste (faucille et marteau sur l’épaulette) que tient Captain America est terrorrisé. ✗ Electro, le monstre vert, est capable d’utiliser de l’électricité comme arme (halo autour de lui, éclair lancé contre Captain America). Il s’agit d’un soldat que les soviétiques ont transformé en super héros eux aussi, mais la transformation n’est pas réussie puisque son aspect n’a plus rien d’humain (couleur de peau, yeux).
✗ Les soldats soviétiques (à droite) attaquent Captain America dans le dos (symbole de lâcheté). Dans un des cadres, il est écrit « Découvrez Captain America défiant les hordes communistes ». Le mot horde fait référence à des troupeaux d’animaux sauvages ou à des envahisseurs, comme peuvent l’être les communistes.
Le texte du second cadre « Pouvez-vous supporter un tel suspense ? » incite les lecteurs à découvrir la manière dont Captain America va battre les communistes car la victoire américaine ne fait pas de doute
(le titre est Captain America est l’écraseur des communistes).
Cela rappelle que la Une d'un Comic (comme la couverture d'un livre) a pour rôle d'attirer le lecteur.
Contexte dans lequel a été réalisée cette œuvre.
Captain America est un personnage créé en 1940. A cette époque, il luttait contre les nazis et les
Japonais.
En 1954, le monde est en pleine guerre froide. Deux blocs s’opposent : celui de l’Est ou soviétique (dirigé par l’URSS) et celui de l’Ouest (dirigé par les E-U).
Il s’agit de montrer la supériorité des E-U et de donner une image très
…afficher plus de contenu…

Cela rappelle que la Une d'un Comic (comme la couverture d'un livre) a pour rôle d'attirer le lecteur.
Contexte dans lequel a été réalisée cette œuvre.
Captain America est un personnage créé en 1940. A cette époque, il luttait contre les nazis et les
Japonais.
En 1954, le monde est en pleine guerre froide. Deux blocs s’opposent : celui de l’Est ou soviétique (dirigé par l’URSS) et celui de l’Ouest (dirigé par les E-U).
Il s’agit de montrer la supériorité des E-U et de donner une image très négative des communistes. Ce comic s’adresse à la jeunesse des E-U et à celle du monde occidental. Elle met en scène le courage du soldat, les valeurs de liberté, de patriotisme. Captain America est un exemple à suivre par tous les jeunes Américains.
Ce comic est un exemple de la propagande que les E-U et les occidentaux diffusaient pendant toute la période de la guerre froide.
Rapprochements avec d'autres oeuvres
✗ Certains films mettant en scène l’espion britannique James Bond face aux communistes.
✗ Les dessins animés de propagande de la Seconde Guerre mondiale (Spirit of 1943,
Blitz Wolf, mais le contexte historique n'était pas le même).
✗ Le tableau de Picasso : la Guerre de Corée (mais attention les rôles sont inversés, les méchants sont alors les

en relation

  • Histoire des Arts Captain America
    898 mots | 4 pages
  • Histoire Des Arts Captain America
    1749 mots | 7 pages
  • captain america histoire des arts
    3491 mots | 14 pages
  • Histoire des arts - captain america
    1748 mots | 7 pages
  • HISTOIRE DES ARTS CAPTAIN AMERICA
    1378 mots | 6 pages
  • Captaine america ( histoire des arts )
    967 mots | 4 pages
  • Captain America histoire des arts
    1103 mots | 5 pages
  • histoire des arts 2013 captain america 2
    839 mots | 4 pages
  • Captain america 1954 histoire des arts
    766 mots | 4 pages
  • Histoires des arts captain america n°78
    1258 mots | 6 pages