Cerveau et conscience -bilan et perspective

Pages: 49 (12119 mots) Publié le: 5 mars 2012
7 - Cerveau et conscience : bilan et perspectives
par J.F. Lambert “ On ne ramènera jamais les manifestations de notre âme aux propriétés brutes des appareils nerveux pas plus qu’on ne comprendra de suaves mélodies par les seules propriétés du bois ou des cordes du violon nécessaires pour les exprimer ” (Claude Bernard)

La première, et certainement la principale difficulté que rencontre toutexplorateur de la conscience est d’ordre linguistique. Que recouvrent chacun des multiples usages du terme “ conscience ”? Et qu’en est- il du “ psychisme ”, de “ l’esprit ” ou de “ l’âme ”? Une autre difficulté majeure tient à la nature même du problème à résoudre qui suppose d’être déjà résolu pour être posé. En effet, si l'on voulait éclairer les pouvoirs de la conscience de manière noncirculaire, on ne devrait ni les invoquer, ni les supposer, dans l'explication des processus par lesquels ils se manifestent. Ce qu’il convient d’expliquer devrait rester un but et n’être pas utilisé comme ressource explicative, ce qui, dans le cas de la conscience, est effectivement impossible. Comme le souligne A. Damasio, “ Qu’y a-t-il de plus étourdissant que de s’apercevoir que c’est le fait mêmed’avoir une conscience qui rend possibles et même inévitables nos questions sur la conscience ? ”

1 – LA CONSCIENCE DANS TOUS SES ETATS
1.1. PSYCHISME, AME, ESPRIT Le psychisme peut-être considéré comme inhérent à tout être vivant. Au sens large, ce terme désigne le fait, pour tout organisme [vivant] d’être le siège de processus (pour l’essentiel, inconscients) dont la finalité est la conservationde son identité (de sa structure). L’âme [1 ] (végétative, sensitive, intellective) apparaît, quant à elle, comme détentrice et/ou génératrice de l’information (de ce qui donne la forme) à condition de ne pas réduire cette dernière (l’information) au formalisme de la théorie qui la quantifie. Cette in- formation n’est pas non plus équivalente au contenu du programme génétique mais plutôt à ladynamique de son expression dont on sait précisément qu’elle ne dépend pas seulement de son contenu mais aussi de son contexte. Bien que non réductible à la matière-énergie qu’elle “ anime ”, l’âme n’a pas ici de connotation spirituelle : il s’agit d’une propriété “ naturelle ” des organismes vivants. Quant à la notion d’esprit [ 2 ], elle est, en
[1] Pour l’hylémorphisme développé par lesscolastiques à partir de la philosophie d’Aristote, les êtres corporels que nous sommes sont composés de matière “ première ”, principe quantitatif d’individuation et puissance de déterminations (précédant la matière “ seconde ”, la matière physique concrète) et de forme, principe qualitatif spécifiant les opérativités de l’être corporel concret. Matière “ première ” et forme sont des composantescomplémentaires n’ayant de réalité que conjointe. [2 ] Selon Husserl le rôle dévolu à l’esprit doit être distingué du pôle psychique qui est celui de l’âme. Matière et âme font partie de la nature tandis que l’esprit forme “ un monde ”. Dans ce contexte, la chair est l’unité primordiale du corps et de l’âme, unité psycho-physique, unité charnelle, non pas union du corps et de l’âme. La chair désigne ici nonle corps physique mais le corps vécu et c’est par cette chair que la réalité psychique se constitue. C’est bien d’unité qu’il s’agit et non pas d’unification d’entités substantielles préalablement séparées. La “ chair ” désigne précisément cette unité préalable à toute distinction. C’est pourquoi l’âme est liée, non pas au corps (réalité physique matérielle), mais à la

français, beaucoup plusambiguë. Le même mot désigne, on le sait, à la fois le mental, la cognition (parfois réduite à la computation), c’est-à-dire le mind, et le principe même de l’être connaissant, le pneuma ou spirit. Pour compliquer les choses, l’esprit dans sa première acception (mind) peut désigner soit l’opérateur (le système de traitement), soit les opérations (la mise en œuvre de règles d’inférence), soit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le code civil, bilan et perspectives.
  • Le code civil : bilan et perspectives
  • Bilan et perspectives code civil
  • etude bilan et perspectives
  • Bilans et perspectives medias
  • Bilan et perspectives économiques de la rmr de québec
  • La CIRGL et le réglement du conflit au nord Kivu: Bilan et perspectives
  • Maroc: secteur immobilier

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !