cff Haiti face aux seismes

Pages: 5 (1174 mots) Publié le: 13 octobre 2014

Nom



Contrôle en cours de formation- session juin 2015

DOSSIER de CAP

Géographie


THEME

Les sociétés face aux risques

Titre du dossier

Haïti face au séisme.

Problématique

En quoi l’île d’Haïti est vulnérable au séisme ?

Documents (avec références)







-Article et cartegéographique issue du journal l’Express. (hebdomadaire)
Le 14 janvier 2010.

-Article extrait du journal le Monde. (quotidien)
Le 14 janvier 2010.

-Affiche de l’association Action contre la Faim.
Janvier 2010.

- Extrait de la RFI. (radio française internationale)
Le 12 janvier 2011.








Document n°1
















Article et carte géographique issue dujournal l’express du 14 janvier 2010


Le document est issu du journal l’express publié le 14 janvier 2010,

représente un article et une carte géographique d’Haïti. Haïti occupe la partie

occidentale de l’île et se situe dans la mer des caraïbes à proximité de

l’Amérique centrale côté, océan atlantique. Un scientifique explique qu’Haïti

se situe entre la plaque terrestre nordAméricaine et celle des caraïbes qui

coulissent entre elle. Ce pays est donc dans une zone à risque sismique. Le 12

janvier 2010 à 16h53 heure local (23h heure de Paris), Haïti subit un terrible

séisme de magnitude 7,3 sur une échelle de Richter qui en compte 9. Cet aléa

est d’autant plus important qui se produit dans une zone très peuplée. Selon US

Géologogal Survey, l’institueaméricain géophysique, ce tremblement de terre

majeur a été localisé a seulement 25km à l’ouest de la capitale Port-au-Prince

dont l’aire urbaine compte près de 4 millions d’habitants. Haïti n’avait pas

connu pareil séisme depuis le milieu du XVIII siècle.


Document n°2


















Article et photo extrait du journal le Monde du 14 janvier 2010.

Suite auséisme du 12 janvier, l’article issu du journal « Le monde », nous fait un 1er bilan de la catastrophe. Il y aurait plus de 200000 morts sur une population de 10 millions d’habitants et les dégâts matériels seraient estimés à 10 milliards de dollars. De plus beaucoup de bâtiments administratifs et d’hôpitaux ont été touchés dans la capitale. Ces dégâts risquent de ralentir l’aide auprès de lapopulation et d’augmenter le nombre victimes.
La photo qui illustre l’article démontre que ce séisme est une réelle catastrophe dans ce pays. Tous les bâtiments sont détruits. Malheureusement, Haïti reste l’un des pays les plus pauvres du monde : plus de la moitié de la population vie avec moins de un dollar par jours et 78% avec moins de deux dollars selon le programme des Nations Unies pour ledéveloppement. Régulièrement frapper par des catastrophes naturelles comme l’ouragan meurtrier de 2008 (800 morts et environs 1 million de sinistré), des habitations précaires et une politique

instable ne permet pas au pays de s’adapter au séisme, via une politique de prévention (alerte et architecture) et de préparation de la population (prévention de sensibilisation) aux risques. Lesconséquences de ce séisme dans une zone très peuplée en témoignent.
Le bilan de mort est dramatique, on compte 316.000 morts.







































Document n°3






















Affiche de l’association contre la faim pour la vente d’une compilation crée par 25 artiste et sortie le 29 janvier 2010.

Les conséquencessont catastrophiques pour Haïti. Le pays n’a pas les moyens de faire face à cette catastrophe. Très vite, le pays va dépendre de l’aide internationale. Le rôle des ONG (Organisation Non Gouvernementale) et des organisations internationales (ONU et Union Européenne) est importante pour aider les victimes et pour la reconstruction. Ce document présente une action mené par une ONG (action contre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Séisme haiti
  • Seisme haiti
  • Seisme en haiti
  • Séisme en haïti
  • Séïsme haïti
  • Le séïsme en Haiti
  • Séisme haiti
  • Seisme haiti

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !