changement de classe

Pages: 5 (1070 mots) Publié le: 3 septembre 2014
Des grands mots et rien de plus ?

Depuis des siècles, intellectuels, artistes et philosophes se battent pour rendre réelles ces idées et les imposer à l'attention de tous...

Et il reste encore du chemin à faire!!

Replongeons-nous donc au coeur de l'histoire des idées et des concepts philosophiques pour constater que l'intemporel rejoint l'actualité la plus brûlante ...

Pour ce faire,quelle meilleure période que Le siècle des lumières ?

Et quel meilleur guide que Jean Jacques Rousseau, l'auteur des "Rêveries du promeneur solitaire" et de "Julie ou La nouvelle Eloïse" entre autres...?



En réponse à la question suivante de l'académie de Dijon "Quelle est l'origine de l'inégalité parmi les hommes, et si elle est autorisée par la loi naturelle ?"

Rousseau rédigea en1755 son "Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes"

Nous en avons sélectionné ci-dessous quelques extraits marquants: lisez-les avec attention puis répondez aux questions pour dégager le sens philosophique du texte



Première partie

Introduction

C'est de l'homme que j'ai à parler, et la question que j'examine m'apprend que je vais parler à deshommes; car on n'en propose point de semblables quand on craint d'honorer la vérité. Je défendrai donc avec confiance la cause de l'humanité devant les sages qui m'y invitent, et je ne serai pas mécontent de moi-même si je me rends digne de mon sujet et de mes juges.
Je conçois dans l'espèce humaine deux sortes d'inégalité; l'une, que j'appelle naturelle ou physique parce qu'elle estétablie par la nature, et qui consiste dans la différence d'âges, de la santé, des forces du corps et des qualités de l'esprit, ou de l'âme; l'autre qu'on peut appeler inégalité morale ou politique, parce qu'elle dépend d'une sorte de convention, et qu'elle est établie, ou du moins autorisée par le consentement des hommes. Celle-ci consiste dans les différents privilèges dont quelques-uns jouissent, aupréjudice des autres; comme d'être plus riches, plus honorés, plus puissants qu'eux, ou même de s'en faire obéir.

On ne peut pas demander quelle est la source de l'inégalité naturelle, parce que la réponse se trouverait énoncée dans la simple définition du mot. On peut encore moins chercher s'il n'y aurait point quelque liaison essentielle entre les deux inégalités; car ce serait demander,en d'autres termes, si ceux qui commandent valent nécessairement mieux que ceux qui obéissent, et si la force du corps ou de l'esprit, la sagesse ou la vertu, se trouvent toujours dans les mêmes individus, en proportion de la puissance, ou de la richesse: question bonne peut-être à agiter entre des esclaves entendus de leurs maîtres, mais qui ne convient pas à des hommes raisonnables et libres,qui cherchent la vérité.
De quoi s'agit-il donc précisément dans ce Discours? De marquer dans le progrès des choses le moment où, le droit succédant à la violence, la nature fut soumise à la loi; d'expliquer par quel enchaînement de prodiges le fort put se résoudre à servir le faible, et le peuple à acheter un repos en idée, au prix d'une félicité réelle.

[...]

Seconde partieLe premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misères et d'horreurs n'eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables: Gardez-vous d'écouter cet imposteur; vousêtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne. Mais il y a grande apparence, qu'alors les choses en étaient déjà venues au point de ne pouvoir plus durer comme elles étaient; car cette idée de propriété, dépendant de beaucoup d'idées antérieures qui n'ont pu naître que successivement, ne se forma pas tout d'un coup dans l'esprit humain. Il fallut faire...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Conflit de classe et changement social
  • Conflits de classes et changement social chez marx
  • Karl marx conflits de classes et changement sociale
  • Changement
  • Changement
  • Le changement
  • Le changement
  • Le changement

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !