Chant d'automne - baudelaire

Pages: 6 (1329 mots) Publié le: 1 mars 2011
CHANT D’AUTOMNE de Baudelaire
TEXTE 4

1. Montrer l’importance des sensations auditives (relever et étudier les expressions et images qui traduisent ses sons).
2. Pourquoi l’hiver est il une saison redoutable pour le poète ?
3. Comment met-il en évidence la fuite rapide du temps ?
4. Montrer que l’évocation de la mort est présente tout au long du poème

Parmi les sources del’inspiration poétique, les saisons occupent une place non négligeable. Et depuis toujours l’automne est celle qui semble exercer la plus grande influence sur la sensibilité des poètes. Témoin ce poème de Baudelaire intitulé « chant d’automne ». Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit nullement d’une description charmante de la nature. Partant d’une sensation auditive, le poète,par une série d’images plutôt funèbres, va nous faire part des sentiments qu’il éprouve et des réflexions que lui inspirent cette saison notamment sur la fluidité du temps de la mort.

I- Des sensations aux sentiments
1- sensations auditives
« Chant d’automne » est une rêverie dont le point de départ est le bruit que font les bûches que l’on décharge en prévision de l’hiver(réaliste). Dans ce poème de la ville, c’est d’ailleurs le seul détail évoquant l’automne. L’auteur désigne ce bruit au moyen de l’expression « choc funèbre » (vers 3). Le mot choc donne une idée de violence, qui explique la réaction physique de l’auteur (vers 9) « en frémissant », ce gérondif exprime ici l’agacement, la peur ou la répulsion. Ses sentiments ont pour origine aussi l’idée de la mort évoquépar l’adjectif « funèbre ». L’idée de violence est reprise par le participe présent « retentissant » qui suggère la forte sonorité de ce bruit. Ce dernier va d’ailleurs revenir comme un leitmotiv (musique reprise régulière) dans les deux dernières strophes, engendrant des images de destruction et de mort.
La première de ces images est celle de « l’échafaud qu’on bâtit » ici le poète établit unecorrespondance entre le bruit des bûches qui tombent et celui des coups de marteau résonnant sur les planches, chevrons. On imagine alors sans peine les sentiments que peut éprouver le condamné à mort. La deuxième image (angoisse) vers 11, est celle du bélier (machine de guerre) heurtant une tour, « infatigable et lourd » donne une idée de l’acharnement et de la puissance des assaillants. Ici ils’agit d’une destruction lente et implacable, celle de la raison. Le rythme du vers 12, en particulier, vient souligner le caractère irrévocable de cette destruction qui contribue à hacher ce rythme. Enfin la 3 e image, celle du cercueil qu’on cloue (vers 14) ne laisse évidemment planer aucun doute sur l’évènement tragique. Il faut noter dans cette dernière strophe, l’apparition d’une notion d’ennuiavec l’adjectif « monotone » et de mystère « ce bruit mystérieux ».

2- évocation de l’hiver
Cependant si on en revient à la sensation auditive réelle (celle des bûches qui tombent) on voit qu’elle rappelle surtout à l’auteur l’approche de l’hiver. Ce sont encore des sensations qui vont évoquer cette saison. Tout d’abord on note dès le premier vers, une sensation épidermique de froidassociée à une sensation visuelle : « froide ténèbre ». Le mot ténèbre désigne une obscurité totale opposée à la « vive clarté de l’été ». Cette antithèse met l’accent sur le caractère maléfique. La sensation de froid est aussi présente dans la 2e strophe à travers le mot « frissons » et une ébauche des paysages boréals où le soleil, source de chaleur se voit exilé dans une région inhospitalière etglacée : « enfer polaire ». Ces deux mots forment un oxymore. Mais ici le mot enfer désigne un endroit particulièrement hostile t cruel. Le mot enfer qui évoque couramment un lieu en flamme et de chaleur intense s’explique ici par l’aspect maléfique du froid. Cette évocation du froid donne lieu à une sorte de personnification de l’hiver, et le poète s’assimile à cette saison, ce qui déclenche...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chant d’automne
  • Chant d'automne baudelaire
  • Chant d'automne/ paysage Baudelaire
  • Chant d'automne, charles baudelaire (analyse)
  • Baudelaire , chant d’automne commentaire composé
  • Comparaison de poèmes
  • Chant d'automne Charles Baudelaire
  • Plan détaillé la beauté et chant d'automne baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !