Chapitre 2 le travail philo

3174 mots 13 pages
Chapitre 2 : Le travail

Intro :
Un aristocrate, Henri de St Simon, il fait l’éloge du travail et la critique des nobles et de toutes les personnes considérés comme importante. Il propose même de les éliminés, car cela ne causerait que un chagrin sentimental ais aucun mal a la nation, alors que l’élimination des producteurs serait une catastrophes. Ce serait couper la vraie tête à la nation. Donc le travail est important !

Deux travails :
Contraints, nécessaire
Volontaire, gratuit

Le travail c’est la santé, c’est la fatigue, il existe du travail qui n’a pas l’air dans être un. Mais notre société connaisse le « Burn out » qui est une pathologie propre au travail.
Même si chacun a sa façon de vivre la travail, il faut interroger la nature même du travail se demander comment il peut être à la fois positif et destructeur pour l’homme.

Travail : activité de transformation du réel, salarié ou pas.

I. Le travail, travail à faire un Homme.

A. Moins bête que l’ennui…

S’amuser –> mettre la pression, forme de divertissement obligatoire sociale et peut être ennuyeux.

Selon Baudelaire c’est normal de préférer le travail car il y a toujours des choses à faire dans la longueur par rapport à l’amusement dans la durée. Selon Kant, Adam et Eve se serait ennuyé au paradis (= torture), par la il rejoint Pascal, et sa théorie du divertissement (se détourner de) : l’art de s’occuper. L’homme ne supporte pas de s’ennuyer car il a peur (mal à l’aise) du vide et de la mort. Il cherche donc à se divertir.

Il est même devenu rare et difficile de rester sans rien faire.

B. Il « nous » met au monde

a) Le travail nous raccroche à la réalité

Spiritualisé : donner du sens

b) le travail, facteur d’équilibre :

Le travail différencie l’homme de l’animal. Si les animaux travails c’est pour leur besoin primaire, et si l’homme est rentré dans l’histoire par le travail…
Si on distingue du travail humain de l’animal c’est parce qu’il a conscience de travailler.
Par le travail l’homme

en relation

  • le monde de sophie
    2496 mots | 10 pages
  • Introduction à la philosophie politique
    14556 mots | 59 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être?
    2826 mots | 12 pages
  • Homère
    4567 mots | 19 pages
  • Vérité et philosophie
    2668 mots | 11 pages
  • Lieu commun bruce begout
    2659 mots | 11 pages
  • ville et territoire
    998 mots | 4 pages
  • Candide
    1650 mots | 7 pages
  • life of coco
    5453 mots | 22 pages
  • Dissertation philosophique
    724 mots | 3 pages