Chiasme

419 mots 2 pages
Le chiisme ( constitue l'une des trois principales branches de l’islam avec le sunnisme et le kharidjisme ; il regroupe environ 10 à 15 % des musulmans, dont 90 % d'Iraniens

Le chiisme accorde une importance particulière au culte des imams martyrs, Ali, Hassan et surtout Hossein, célébrés aux fêtes de deuil de Moharram.

Le chiisme a eu lieu à la suite d'un désaccord sur la succession du prophète

Le chiisme se compose de l'ensemble des communautés qui estiment que la succession du Prophète (le califat) aurait dû revenir aux seuls Alides, c'est-à-dire à Ali (cousin et gendre du Mahomet) et à sa descendance. Représentant environ 10 % des musulmans dans le monde, le chiisme se subdivise en nombreuses obédiences : duodécimains (dits aussi imamites), ismaéliens (dits aussi septimains), zaydites, etc.

Le chiisme se divise en autant d'obédiences qu'il y a d'imams « reconnus » ; on en dénombre une soixantaine.

majorité des chiites sont dits duodécimains, ou imamites, car ils reconnaissent l'autorité de douze imams (Ali et onze successeurs) comme celle de véritables guides inspirés par un décret d'origine divine rendu en faveur de la descendance de Ali

Dans le zaydisme, implanté au Yémen, les croyants ne reconnaissent que cinq imams.

Une autre obédience importante du chiisme est l'ismaélisme, implanté au Proche-Orient, en Inde et en Afrique orientale. Les ismaéliens, également appelés septimains, ne reconnaissent que sept imams. Considérés comme des extrémistes par les sunnites, les ismaéliens ont persécuté ces derniers au cours de l'histoire, ce qui leur a valu en retour de violentes répressions.

Deux événements vont consacrer la rupture définitive entre chiites et sunnites : la déposition de Hasan, fils de Ali, par Muawiya Ier (fondateur de la dynastie sunnite des Omeyyades, dont le pouvoir est nié par les chiites) ; puis le meurtre de Husayn, autre fils d'Ali, assassiné en 680 par les Omeyyades à Karbala (devenue de ce fait une des villes saintes

en relation

  • Chiasme
    3228 mots | 13 pages
  • Le chiasme - merleau ponty
    2311 mots | 10 pages
  • Figures de style corrigées
    659 mots | 3 pages
  • Figures de style
    1082 mots | 5 pages
  • none
    3239 mots | 13 pages
  • Le thyrse baudelaire
    925 mots | 4 pages
  • Commentaire la tirade du Cid
    1131 mots | 5 pages
  • Commentaire le cid
    865 mots | 4 pages
  • Mots importants poésie
    847 mots | 4 pages
  • Le vocabulaire de la poésie
    1153 mots | 5 pages