Choix des modes de financement

4679 mots 19 pages
|CHOIX DES MODES DE FINANCEMENT |
| |

1. Principe
Lors de l’étude de la rentabilité économique du projet, des critères de rentabilité ont été calculés et interprétés sans prendre en compte le mode de financement de l’investissement, ce qui correspond à l’hypothèse implicite d’un financement sur fonds propres.
Cependant un investissement important ne peut pas toujours être financé exclusivement par fonds propres. De ce fait l’entreprise doit souvent recourir à d’autres sources de financement (emprunt, contrat de crédit – bail, subvention, etc.). Le choix du mode de financement a alors une incidence sur les flux de trésorerie et sur la rentabilité économique du projet.
Une fois le choix de l’investissement validé, il est indispensable d’étudier la rentabilité financière du projet en intégrant, dans le calcul des flux de trésorerie, les charges entraînées par les différents modes de financement envisagés.

2. Typologie des principaux modes de financement
Les différentes sources de financement généralement utilisées sont : - Autofinancement (capitaux propres existant ou fonds propres, augmentation de capital, cession d’immobilisations), - emprunt (indivis ou obligataire), - crédit-bail ou lease-back, - subvention, - financement mixte, etc.

2.1. Financement par capitaux propres 2.1.1. Principe :
Le montant nécessaire pour financer l’investissement, provient de ressources internes (capacité d’autofinancement) ou externes (augmentation de capital).

2.1.2. Flux nets de trésorerie liés au financement
Le financement sur fonds propres est l’hypothèse implicitement admise lorsque rien n’est précisé dans l’énoncé.
Les

en relation

  • choix des modes de financement
    1972 mots | 8 pages
  • Financier
    4162 mots | 17 pages
  • budget de tresorerie
    12120 mots | 49 pages
  • Dissertation : le financement de l’entreprise.
    1823 mots | 8 pages
  • Processus6
    1439 mots | 6 pages
  • Mode de financement
    778 mots | 4 pages
  • Mécanisme économique
    7020 mots | 29 pages
  • « Le capital est doux, la dette est dure. le capital pardonne, la dette exige. le capital est un coussin, la dette une épée. » commentez cette phrase de bennett & glassman (1988).
    1502 mots | 7 pages
  • Le manager face au financement à long terme
    620 mots | 3 pages
  • une nouvelle approche endogène
    10262 mots | 42 pages