Citoyenneté et intégration

3722 mots 15 pages
Sommaire

L'appartenance à un groupe a de tout temps toujours été primordiale tant pour les animaux que pour les êtres humains. De l'âge des pierres à nos jours l'homme a toujours aspire a appartenir à un groupe, un clan, une tribu bref à une société quelconque. Ce désir puissant d'appartenance est le résultat d'un réflexe presque'instinctif : L'instinct de survie. En effet les chances de survie d'un solitaire sont moindre que celle d'une personne qui vit ou appartient à un groupe donne. C'est presque une famille dont le rôle est de protéger, aider et défendre chacun de ses membres. Qu'est-ce que la citoyenneté ? C'est l'appartenance à une communauté quelconque. Or qui dit appartenance, soulève le thème d'intérêts communs. Pour pouvoir co-exister, chaque membre de la communauté se doit d'avoir avec le reste des points communs : langue, histoire, tradition, religion et autres. Il serait impossible de parler de communauté ou chaque membre aurait une vision absolument oppose a celle des autres. Voilà pourquoi durant des siècles le terme de citoyenneté avait une valeur si importante. Qu'il s'agisse de l'empire grec ou romain plus tard, ce terme avait son pesant d'or tant pour la communauté toute entière que pour chaque habitant. Être citoyen signifie faire partir d'une société, d'une famille ou chacun a des droits, mais aussi des devoirs, car l'un sans l'autre conduirait à l'anarchie.

Faire partir d'une communauté et partager la même histoire. C'est la base du terme. Cette base était facilement respectable à l'époque non seulement parce que les populations se déplaçaient moins, mais en plus parce que les groupes étrangers s'arrangeaient, sans perdre leurs racines, à s'intégrer à la communauté dans laquelle ils se joignaient. « S'intégrer »- c'est un mot qui à son pesant d'or. Lorsqu'on quitte sa communauté pour se joindre à une autre il est évident que l'on ne veut perdre ni sa culture, ni ses traditions. Cependant, si ces traditions sont diamétralement oppose a

en relation

  • Citoyenneté et intégration
    2685 mots | 11 pages
  • Citoyenneté et intégration
    1991 mots | 8 pages
  • Citoyenneté et intégration
    1440 mots | 6 pages
  • Citoyenneté et intégration : les roms
    398 mots | 2 pages
  • Citoyenneté et intégration dans l'union européenne
    1568 mots | 7 pages
  • Dissertation
    789 mots | 4 pages
  • Les européens et le monde à la fin du xvi ieme siecle
    944 mots | 4 pages
  • Le rapport à l'autre
    2314 mots | 10 pages
  • Etudes internationales, concepts multiculturalisme, etats nations ...
    4390 mots | 18 pages
  • Citoyenneté et integratiob
    1386 mots | 6 pages