Claude Levi Strauss "Tristes Tropiques" p 36/37

Pages: 2 (486 mots) Publié le: 25 novembre 2014
Les voyages apparaissent d’abord comme un moment féérique « coffrets magiques » mais l’auteur est dès le départ dans un futur mélancolique « vous ne livrerez plus vos trésors intacts ». En effet lanature est détruite par l’Homme, il y a une antithèse entre le naturel (ile) et construction humaine (porte avion) : « des îles polynésiennes noyées de béton sont transformées en porte-avions » . C’estnégatif, on le voit au lexique : « l'Asie tout entière prend le visage d'une zone maladive », « maladive » = négatif. « Les bidonvilles rongent l’Afrique » = métaphore du rongeur destructeur. Lesvoyages n’inspirent plus l’auteur, les destinations ont été détruites au fur et à mesure de l’histoire : « Comment la prétendue évasion du voyage pourrait-elle réussir autre chose que nous confronter auxformes les plus malheureuses de notre existence historique ? ». Pourtant la civilisation occidentale est mise en avant par le champ lexical de l’agréable, de l’extase : « Cette grande civilisationoccidentale, créatrice des merveilles dont nous jouissons » mais il y a des termes liés à la condition « Elle n'a certes pas réussi à les produire sans contrepartie. ». « Ce que d'abord vous nousmontrez, voyages, c'est notre ordure lancée au visage de l'humanité. » : métaphore du jet d’ordure : le touriste se prend devant les yeux la destruction des européens. « Je comprends alors la passion, lafolie, la duperie des récits de voyage. » : on a une dégradation de plus en plus négative, passion > folie > duperie. Ça montre que les récits de voyages nous mentent de plus en plus. On trouve unefatalité par l’emploi du conditionnel « Ils apportent l'illusion de ce qui n'existe plus et qui devrait être encore ». Il y a un regret et une mélancolie marquée par la présence de la négation « n’ ».Encore une fatalité avec la suite de la phrase « pour que nous échappions à l'accablante évidence que vingt-mille ans d'histoire sont joués. ». La fatalité est renforcée par l’emploi de l’hyperbole «...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Claude levi-strauss tristes tropiques
  • Commentaire de claude lévi-strauss, tristes tropiques, 1955.
  • Levi-strauss
  • Tristes tropiques de lévi-strauss
  • triste tropic claude levi Strauss
  • Le coucher du soleil
  • Claude lévi-strauss
  • Claude lévi strauss le barbare

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !