Claude simon chapitre 11 l'acacia

Pages: 15 (3563 mots) Publié le: 16 février 2012
Commentaire composé, Claude Simon l’Acacia chapitre 11

Assimilé au mouvement du Nouveau Roman Claude Simon se déroule pendant les deux premières guerres mondiales. Il y dénonce « la mort absurde au combat », mais s’attache également à saisir l’essence de la guerre, intemporelle et universelle, qu’il qualifie de « couche la plus profonde de notre temps historique ». L’écoulement du tempsest une des préoccupations majeurs de Simon : son récit est un flux interrompu de mots, une accumulation de précisions, à l’image du temps qui fuit inexorablement … Sa production écrite semble être immédiate : les pensées du narrateur sont retranscrites en cours de récit, comme si ce dernier n’avait pas pu se corriger. L’Acacia est un roman autobiographique dont le « je » est banni. Cette œuvreoutre la voix d’un narrateur unique met en avant les différents avatars d’un même personnage qui vit les évènements de l’Histoire, à savoir la mobilisation le 27 août 1939 de l’homme dont le père a été tué le 27 août 1914, les trois femmes qui sont ses deux tantes et sa mère. Composé de deux grandes périodes principales, 1914-1918 et 1939-1940, l’Acacia se partage en 12 chapitres ayant pour seultitre leur numéro d’ordre, accompagné d’une date. L’extrait présenté est le chapitre XI, l’avant dernier de l’œuvre qui couvre les périodes 1910-1914-1940. Ce chapitre comble diverses ellipses des précédents chapitres, et rattache les faits des différentes périodes avec la date qui est ce qu’elle représente dans l’œuvre. Il est nécessaire de se demander comment Claude Simon fait dans cet extrait lapeinture de ses dénonciations pour atteindre le temps de l’écriture. De cette façon, il faudra mettre en lumière l’horreur de la guerre, le jeu des contrastes, et enfin, la temporalité du souvenir.

Le XX° siècle est marqué par une littérature qui reflète et témoigne de son époque. L’Acacia aborde les principaux traumatismes qui ont rythmé sa vie comme la guerre. Claude Simon va alorss’en servir comme un schème organisateur avec des caractéristiques propres à la destruction du bataillon, et à l’horreur de la guerre.
La guerre est un évènement traumatique qui a une puissance de révélation. En effet, l’expérience de la guerre est connue sous l’aspect de la mort du père de l’auteur au champ de bataille lors de la première guerre mondiale. La guerre est alors synonyme d’une expérienceapocalyptique, et de l’anéantissement du héros. Dans le chapitre XI, la guerre est évoquée à plusieurs reprises avec une théâtralisation de cette dernière dans la position des corps morts au combat «  les deux soldats sont couchés parallèlement sur le dos, au revers d’un talus, comme sur le plan incliné d’un théâtre ou une sorte de présentoir. ». Il ya alors une mise en scène des corps inanimésqui se présentent comme en signe de victoire, de mort glorieuse. La guerre est aussi évoquée à travers le métal du fer, et le vocabulaire «  artilleurs », « les cavaliers », « soldats », « en renfort ». Il semble y avoir une fatalité du combat, comme si les soldats combattaient en vain, comme si leurs efforts les menaient sans le savoir à une mort certaine, « en fait – mais ils ne le savaient pas –c’était toute une colonne blindée qui était passée là (…) », «  avait cessé de battre en retraite et que ses débris (ou plutôt ses résidus) erraient maintenant derrière l’ennemi auquel ils croyaient tourner le dos, dérisoires, laissés pour compte, tout juste bons pour attirer la rafale indolente de quelque avion en vadrouille ou de quelque tireur embusqué derrière une haie. ». Le combat estperdu d’avance et le rend ridicule.
De plus, il ya une importance des biens, de ce qu’il paraît aux yeux de tous, de l’uniforme qui est opposé à l’horreur que la guerre peut commettre. En effet, l’uniforme et la mode sont mis en avant « qui est alors de mode dans une certaine société, tant en Allemagne qu’au faubourg Saint-Germain, et le casque à pointe qui le surmonte, d’un métal sombre, orné de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire claude simon
  • Commentaire l'acacia claude simon
  • Claude Simon l'Acacia
  • L'acacia claude simon
  • Claude simon
  • Claude simon
  • Sur Quatre conférences de Claude Simon
  • Acacia, claude simon

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !