Colisée

352 mots 2 pages
Body Art :

L'art corporel, en anglais body ar, est un ensemble de pratiques artistiques effectués sur et/ou avec le corps.

Comment l'art corporel par son esthétique et son originalité a t-il évolué au fil du temps ?

De la performance à l'art corporel :
C'est au Black Mountain Collège que les premiers happenings ou performances firent leurs apparition, attribuant aux artistes plasticiens un type de médium jusque-là réservé à la danse et au théâtre en particulier : il est alors possible pour un artiste de se mettre lui-même en scène, ou de mettre en scène un ensemble de performeurs.
Pierre Molinier, dans les années 1950, a été un précurseur de l'art corporel.
Suite à la libération sexuelle des années 1960, le corps est devenu un sujet central de travail pour un grand nombre d'artistes plasticiens, vidéastes, dont le médium d'expression le plus aboutis, voire le plus extrême, a été la performance, à travers l'art corporel.
Le développement de l'art corporel :
Dans les années 1970, l'artiste américano-cubaine Ana Mendieta, dont un thème récurrent dans l'œuvre est la violence contre le corps féminin, imprime son corps dans le sol. Dans la série Arbol de la Vida (arbre de vie), elle couvre son corps nu de boue et pose contre un arbre.
Depuis 1969, on peut citer en France le peintre Nato, dont la particularité est de réaliser des performances systématiquement nu (qu'il qualifie de happenings) avec ses « modèles », mais dont tous les corps sortent absolument indemnes et ou la violence n'est que visuelle. Ce qui fait l violence ici, c'est l'exhibition ultime des corps nus et la mise en scène d'actes sexuels.
L'art corporel aujourd'hui :
Après la volonté de décloisonnement des catégories artistiques et de renversement des valeurs bourgeoises fortement ancrée dans l'art corporel des années 1970, le mouvement a progressivement évolué vers des œuvres plus orientées vers les mythologies personnelles, comme chez Jana Sterbak, Lauranne, Rebecca Horn, Youri

en relation

  • Le colisée
    8349 mots | 34 pages
  • Le colisée
    1131 mots | 5 pages
  • Le colisée
    529 mots | 3 pages
  • Le colisée
    623 mots | 3 pages
  • colisée
    1203 mots | 5 pages
  • Colisée
    3052 mots | 13 pages
  • Colisée
    409 mots | 2 pages
  • Le colisée
    369 mots | 2 pages
  • Le colisée
    791 mots | 4 pages
  • Le Colisee
    362 mots | 2 pages