Coller

1701 mots 7 pages
dissertation sur " L’art est toujours le résultat d’une contrainte "

I) La contrainte comme moyen de tremplin a l’obstacle
1) Les bienfaits de la contrainte
2) Se libérer des contraintes
3) La contrainte un moyen de se perfectionner

II) Les contraintes comme entrave à la perfection
1) Une contrainte form 2)Une contrainte psychologique 3) « c’est en écrivant qu’on devient écrivain » Raymon Queneau

André Gide explique que « L’art est toujours le résultat d’une contrainte » . En effet La contrainte peut être un avantage ou un désavantage. La colombe elle se sert de l’air qi pour elle est un obstacle pour pouvoir appuyer son aile. Mais il ‘a aussi la vrai contrainte comme la contrainte matériel et la contrainte formelles ou la contrainte psychologique qui elles peuvent porter vraiment problème. C’est se qu’essaye de nous faire comprendre andré gide dans « nouveaux prétextes » . « L’art est toujours le résultat d’une contrainte. La colombe de kant , qui pense qu’elle volerait mieux sans cet air qui gêne son aile , méconnaît qu’il lui faut , pour voler , cette résistance de l’air pour pouvoir appuyer son aile . […] Le grand artiste est celui qu’exalte la gêne, à qui l’obstacle sert de tremplin […] ». André gide nous permet de voir les bons et les mauvais côté de la contrainte. Il nous montre ainsi que la contrainte est présente de différente manière dans un livre . En quoi l’art est toujours le résultat d’une contrainte d’après André Gide ? Il met sur le même plan la colombe qui croit être gênée par l’air et l’artiste qui pense lui aussi être gênée par des contraintes . On se sert d’un obstacle pour se perfectionner . Une contrainte peut être positif ou négatif .

Parler d'un auteur, de la littérature en général, oblige à réfléchir sur le travail de l'écriture, sur le style, sur les mots et également sur les contraintes de la langue, qui sont particulièrement sensibles en poésie avec la versification, les rimes, le rythme. Ce travail

en relation

  • Les colles
    3061 mots | 13 pages
  • Coller
    1846 mots | 8 pages
  • Coller
    298 mots | 2 pages
  • l'histoire du col
    451 mots | 2 pages
  • Le col du Simplon
    1223 mots | 5 pages
  • Le col claudine
    383 mots | 2 pages
  • Maria col
    12000 mots | 48 pages
  • Les differents col
    1037 mots | 5 pages
  • Copier coller
    283 mots | 2 pages
  • Copier coller
    589 mots | 3 pages